MIQUEL JEAN-PIERRE (1937-2003)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Comédien, metteur en scène, pédagogue, directeur de compagnies et d'institutions, Jean-Pierre Miquel est né le 22 janvier 1937, à Neuilly-sur-Seine. C'est en 1957, au cours de ses études, que ce licencié en lettres et en droit public, diplômé en sciences politiques, aborde le théâtre. Il rejoint le Groupe de théâtre antique de la Sorbonne. Au sein de cette troupe universitaire, qui va jouer un rôle important dans la reconquête d'un répertoire fondamental, il acquiert durant six années une formation de comédien, notamment auprès de Jean Gillibert, Maurice Jacquemont, André Steiger, puis Jacques Lacarrière.

En 1964, Jean-Pierre Miquel fonde sa compagnie, joue et met en scène Suréna, premier signe de son attachement pour Corneille, dont il présentera – certaines par deux fois – six tragédies au cours de sa carrière. Il obtient, l'année suivante, le grand prix du Jeune Théâtre avec Oreste de Vittorio Alfieri et travaille ensuite comme metteur en scène indépendant dans différents théâtres et à la maison de la culture d'Amiens. Pendant sept années, il monte ainsi des œuvres classiques, mais surtout modernes (de Brecht à Jean-Claude Grumberg). De 1971 à 1978, chargé par Pierre Dux, administrateur général de la Comédie-Française, d'établir la programmation artistique du Théâtre de l'Odéon, devenu seconde salle du Français, Jean-Pierre Miquel marque son ouverture à l'écriture contemporaine, notamment dans le cadre du Petit-Odéon qu'avait inauguré Jean-Louis Barrault en 1967. Il met en scène Max Frisch (Le Comte Oderland, La Grande Muraille, 1972, Don Juan ou l'amour de la géométrie, 1976), Bertolt Brecht (Antigone, 1972), Anton Tchekhov (Oncle Vania), Jacques Sternberg (C'est la guerre, Monsieur Gruber, 1973), René Clair (La Catin aux lèvres douces, 1974), et révèle Louis Calaferte (Chez les Tich, 1973 ; Trafic, 1976 ; Tu as bien fait de venir, Paul, 1978), avec lequel il entretiendra un long et fructueux compagnonnage. En parallèl [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean CHOLLET, « MIQUEL JEAN-PIERRE - (1937-2003) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-pierre-miquel/