LE PEN JEAN-MARIE (1928- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique français.

Né en 1928 à la Trinité-sur-Mer (Morbihan), orphelin de père depuis la Seconde Guerre mondiale, Jean-Marie Le Pen s'est investi dans les mouvements d'extrême droite en même temps que dans la vie étudiante. Engagé volontaire dans la légion, il part en 1954 combattre en Indochine, mais arrive après la bataille de Diên Biên Phu.

Élu en 1956 député de Paris à la faveur de la vague poujadiste, il se brouille rapidement avec Pierre Poujade et, après un nouvel engagement militaire, cette fois en Algérie dans le 1er régiment parachutiste (janvier-mars 1957), revient siéger à la Chambre comme non-inscrit. Il est de nouveau député (indépendant) de 1958 à 1962. En 1965, il dirige la campagne présidentielle de Jean-Louis Tixier-Vignancour.

Fondateur du Front national en 1972, il en devient le président. Les débuts sont difficiles ; il n'obtient que 0,7 p. 100 des suffrages lors de l'élection présidentielle de 1974. En 1981, il n'est pas en mesure de réunir les cinq cents signatures nécessaires pour pouvoir se présenter. La première percée électorale intervient lors des municipales de 1983. L’année suivante, sa liste obtient près de 11 p. 100 des voix aux élections européennes, permettant à son parti de sortir d'une longue période de marginalité.

Jean-Marie Le Pen revient à l'Assemblée nationale avec trente-quatre autres députés FN en 1986, grâce au scrutin proportionnel. Battu aux législatives de 1988, il obtient néanmoins cette année-là 14 p. 100 des voix à l'élection présidentielle ; il améliore ce résultat en 1995 (15 p. 100). Mais il supporte mal l'ascension de son ambitieux numéro deux, Bruno Mégret, le délégué général du parti, et cette rivalité grandissante aboutit à la scission du FN, à la fin de 1998. Dès lors, le parti est en perte de vitesse, aux européennes de juin 1999 (5,7 p. 100) comme à toutes les élections partielles. De surcroît, au début de l'année 2000, son leader e [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  LE PEN JEAN-MARIE (1928- )  » est également traité dans :

CHIRAC JACQUES (1932-2019)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  • , Universalis
  •  • 1 994 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les mandats de Jacques Chirac »  : […] À la différence de François Mitterrand, toutefois, le nouveau président ne profitera guère de l'« état de grâce » qui prolonge dans l'opinion la victoire électorale. Faut-il s'en étonner ? En fait, Jacques Chirac n'a que peu amélioré au premier tour du scrutin de 1995 ses scores de 1981 et de 1988, et l'élection présidentielle elle-même a, de façon générale, exprimé la réserve des Français à l'éga […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-chirac/#i_85783

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Mitterrand (1981-1995)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 7 280 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'élection présidentielle et les législatives de 1988 »  : […] D'après les sondages faits en 1987, le président est donné nettement gagnant de l'élection s'il se représente. Il est très tenté de le faire et fait préparer sa « candidature implicite » dès l'été de 1987. Cette période est marquée par l'organisation d'appels variés à sa réélection et l'apparition de ce qu'on a appelé une « tontonmania », le peuple de France semblant avoir un besoin irrépressible […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-les-annees-mitterrand-1981-1995/#i_85783

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Chirac (1995-2007)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 9 262 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La victoire de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle de 2007 »  : […] À l'automne de 2006, au moment où s'intensifie la pré-campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy apparaît comme la seule personnalité de droite pouvant faire gagner son camp et Ségolène Royal comme la seule pouvant à gauche le concurrencer. Après une campagne interne très active et médiatisée, elle est choisie comme candidate en novembre par 60,6 p. 100 des adhérents, Dominique Strauss-Kahn devant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-les-annees-chirac-1995-2007/#i_85783

FRANCE (Histoire et institutions) - La France d'aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 6 682 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Une modification des structures de la vie politique »  : […] Toutefois, cette déstabilisation du système politique entraîne d'importantes modifications structurelles de la vie politique française. L'une des plus fondamentales est l'amenuisement du rôle de l'État, rogné par les pratiques libérales, l'importance croissante et prééminente des décisions prises par l'Union européenne et le transfert aux régions d'une partie des attributions étatiques du fait de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-la-france-d-aujourd-hui/#i_85783

FRANCE - L'année politique 1998

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 3 133 mots

Dans le chapitre « Une scission de l'extrême droite à l'issue incertaine »  : […] L'événement politique majeur de l'année 1998 est l'éclatement du Front national entre les fidèles de son président fondateur, Jean-Marie Le Pen, et ceux de son ancien délégué général, Bruno Mégret. Si la rivalité entre les deux hommes était sensible depuis plus d'un an, elle avait toujours été démentie par les intéressés jusqu'en novembre-décembre. La bataille pour la désignation de la tête de li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-1998/#i_85783

LE PEN MARINE (1968- )

  • Écrit par 
  • Blaise MAGNIN
  • , Universalis
  •  • 1 550 mots

Femme politique française. À partir de son accession à la présidence du Front national (FN) en janvier 2011, Marine Le Pen focalise l'attention des commentateurs politiques et perpétue la singularité du FN. D'une part, elle permet au parti d'extrême droite de se maintenir au cœur du jeu politique tout en suscitant l'hostilité quasi unanime de la classe politique et des médias ; d'autre part, en p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marine-le-pen/#i_85783

MANIFESTATION

  • Écrit par 
  • Danielle TARTAKOWSKY
  •  • 3 711 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une forme de référendum d'initiative populaire »  : […] Les manifestations sont devenues plus fréquentes après la crise de 1934. À partir des années 1970, leur croissance devient exponentielle. La Direction de l'ordre public et de la circulation en comptabilise quelque 15 000 à Paris de 1971 à 2002, autant que celles recensées par nos soins dans la France entière de 1918 à 1968. Qu'elle intègre, désormais, les usages officiels de l'espace public, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manifestation/#i_85783

NÉGATIONNISME

  • Écrit par 
  • Nadine FRESCO
  •  • 7 516 mots

Dans le chapitre « Entre tentative de légitimation académique et coups médiatiques »  : […] Depuis l'affaire Faurisson, tous les efforts des négationnistes se sont portés sur des opérations médiatiques préparées selon une double stratégie : celle de la légitimation et celle du scandale, « agent par excellence de la dissolution du consensus » (P. Loraux). Sur le premier terrain, l'Université constituait une cible essentielle pour le succès de leur entreprise. En témoigne, en 1985, la tent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/negationnisme/#i_85783

Les derniers événements

10-11 mars 2018 • FranceCongrès du Front national.

du parti qui ne compte plus de présidence d’honneur – poste occupé par Jean-Marie Le Pen. Seule candidate, Marine Le Pen est réélue présidente. Elle annonce qu’elle proposera aux militants de remplacer le nom de « Front national » par celui de « Rassemblement national ». L’ancien ministre Thierry Mariani (LR) déclare dans Le Journal du dimanche : « Le FN a évolué. Regardons si un accord ou un rapprochement sont possibles. »  [...] Lire la suite

1er mai 2017 • FranceCélébration désunie de la fête du travail.

Alors que 1,5 million de personnes avaient manifesté le 1er mai 2002 avant le second tour de l’élection présidentielle qui opposait Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen, cent quarante-deux mille personnes selon la police ‒ le double selon la CGT ‒ participent à travers [...] Lire la suite

23-28 avril 2017 • FrancePremier tour de l’élection présidentielle.

opposant Jacques Chirac à Jean-Marie Le Pen. Le 26, les deux candidats en lice pour le second tour rendent visite aux salariés en grève de l’usine Whirlpool, à Amiens (Somme). Le 28, le député européen Jean-François Jalkh, nommé président du FN par intérim le 25, annonce son retrait à la suite [...] Lire la suite

31 janvier 2017 • FranceRefus de Marine Le Pen de rembourser le Parlement européen.

-ci travaillait pour la présidente du Front national (FN) à Paris. Cinq autres eurodéputés FN, dont Jean-Marie Le Pen et Bruno Gollnisch, sont l’objet de la même procédure de la part du Parlement européen. De son côté, le parquet de Paris a ouvert en décembre 2016 une information judiciaire pour abus [...] Lire la suite

17 novembre 2016 • FranceRétablissement de Jean-Marie Le Pen dans sa fonction de président d’honneur du FN.

Le tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine) valide la décision prise en août 2015 par la direction du Front national (FN) d’exclure du parti Jean-Marie Le Pen. Il reconnaît toutefois que ce dernier demeure investi de sa fonction de président d’honneur, dont il n’a pas été exclu, puisque les statuts du FN ne précisent pas que son président d’honneur doit être membre du parti.  [...] Lire la suite

20 août 2015 • FranceExclusion de Jean-Marie Le Pen du Front national.

Le bureau exécutif du Front national (F.N.), siégeant en qualité d’instance disciplinaire, prononce l’exclusion du parti de son fondateur Jean-Marie Le Pen, justifiée par les propos tenus en avril par ce dernier sur les chambres à gaz et sur le maréchal Pétain. Marine Le Pen, présidente du F.N [...] Lire la suite

2-29 juillet 2015 • FranceAnnulation des décisions du Front national visant Jean-Marie Le Pen.

Le 2, le tribunal de grande instance (T.G.I.) de Nanterre (Hauts-de-Seine) annule la suspension de l’adhésion de Jean-Marie Le Pen au Front national (F.N.) décidée en mai par le bureau exécutif du parti, au motif que la durée de cette mesure n’était pas précisée. Le 8, le T.G.I. de Nanterre [...] Lire la suite

16 juin 2015 • Union européenneAnnonce de la création d’un groupe d’extrême droite au Parlement.

des élus du F.N. et du P.V.V., les députés italiens de la Ligue du Nord et autrichiens du Parti libéral, un élu belge du Vlaams Belang, une députée britannique exclue du Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni et deux élus polonais du Congrès de la nouvelle droite. Ni Jean-Marie Le Pen ni Bruno Gollnisch n’adhèrent à ce groupe.  [...] Lire la suite

12 juin 2015 • FranceSuppression de la présidence d’honneur du Front national .

Le bureau politique du Front national (F.N.) adopte une réforme des statuts du parti qui supprime en particulier la présidence d’honneur du F.N. Celle-ci était occupée par Jean-Marie Le Pen dont l’adhésion au parti a été suspendue en mai. Une assemblée générale extraordinaire des adhérents doit valider cette réforme.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Bruno DIVE, « LE PEN JEAN-MARIE (1928- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-marie-le-pen/