LEIGH JANET (1927-2004)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'actrice américaine Janet Leigh tourna au cours de sa carrière, une soixantaine de films pour le cinéma et la télévision. Elle demeure cependant surtout connue pour avoir interprété un rôle bien précis, celui de Marion Crane dans Psycho (1960, Psychose) d'Alfred Hitchcock. Elle y connaît l'une des morts les plus mémorables jamais représentée à l'écran : attaquée à coups de couteau pendant 45 secondes sous sa douche, elle est victime d'un meurtre surprenant non seulement par son impact sur le spectateur, amplifié par la musique de Bernard Herrmann qui accompagnent la scène, mais aussi par le fait qu'il survient avant même la moitié du film.

Née le 6 juillet 1927 à Merced, en Californie, Janet Leigh (de son vrai nom Jeanette Helen Morrison) est repérée par l'actrice Norma Shearer qui admire sa photographie dans une station de ski où travaille le père de la jeune fille et la recommande aussitôt à un agent. Janet Leigh apparaît pour la première fois sur les écrans de cinéma lorsqu'elle incarne la jeune ingénue figurant en tête d'affiche dans The Romance of Rosy Ridge (1947, L'Heure du pardon), de Roy Rowland. Elle interprète bientôt Meg dans Little Women (1949, Les Quatre Filles du Dr March) de Mervyn LeRoy, avant d'être la protagoniste de My Sister Eileen (1955, Ma sœur est du tonnerre) de Richard Quine. Janet Leigh épouse en 1951 l'acteur Tony Curtis. Le couple divorcera onze ans plus tard. C'est aussi pendant cette période que Janet Leigh tourne ses meilleurs films : The Naked Spur (1953, L'Appât), d'Anthony Mann, Touch of Evil (1958, La Soif du mal), d'Orson Welles, Psycho (1960) et The Manchurian Candidate (1962, Un crime dans la tête) de John Frankenheimer, sans oublier Houdini (1953, Houdini le grand magicien) de George Marshall, et The Vikings (1958) de Richard Fleisher (1958), tournés avec Tony Curtis. Parmi sa filmographie ultérieure, citons Bye Bye Birdie (1963) de George Sidney, Harper (1966, Détective privé) de Jack Smight, The Fog (1980) de John Carpenter et Halloween H20 : 20 Years Later (1998, Halloween, 20 ans après, il revient) ; dans ces deux dernières œuvres, elle donne la réplique à sa fille Jamie Lee Curtis. Janet Leigh apparaît également dans plusieurs séries télévisées et signe deux romans, House of Destiny (1995, Les Chemins de la gloire) et The Dream Factory (2002). Elle s'éteint le 3 octobre 2004, à Beverly Hills, en Californie.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« LEIGH JANET - (1927-2004) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/janet-leigh/