FABRE JAN (1958- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Anvers en 1958, Jan Fabre est l'un des plus célèbres représentants de la vague artistique flamande surgie au cours des années 1980. Plasticien de formation, il est également scénographe, auteur, chorégraphe, metteur en scène (théâtre, opéra), et réalise divers courts-métrages. Il expose et crée de manière régulière à Anvers et dans différents centres artistiques européens ou américains. Il participe, entre autres, aux biennales de Venise, São Paulo ou encore à la Dokumenta de Cassel. L'oxymore du « guerrier de la beauté », qu'il revendique à plusieurs titres, demeure la manière la plus appropriée d'évoquer son travail. Il révèle un art de l'affrontement, souligne la finalité d'une quête idéaliste et met en lumière la dualité d'un Janus exhibant les contraires pour mieux les transcender : passé/avenir, vie/mort, rêve/cauchemar, discipline/chaos, corps physique/corps spirituel, réalité/fiction, immobilité/métamorphose, disparition/apparition sont autant de facettes inhérentes à l'œuvre de Jan Fabre. Celui-ci agit comme un expérimentateur dont le laboratoire – celui des arts et des corps – prend en compte les symboles, métaphores, mythes, en utilisant des leitmotiv : insecte, double, symétrie, folie, érotisme, sang... Son œuvre, subversive et suggestive, suscite les polémiques et les passions. Elle s'apparente dans bien des cas aux recherches de certaines avant-gardes qui marquèrent le xxe siècle.

Le laboratoire des arts

Jan Fabre ne cesse d'interroger les processus de création et de diffusion artistiques en s'attaquant au concept d'« art ». Ses premières « actions terroristes » se tournent contre les réseaux traditionnels de reconnaissance. À leur insu, il expose ses propres œuvres dans des musées (Wets-World project, 1979), dénonce, avec T. Art (1981), la prostitution de l'art et de l'artiste, ou encore s'attaque au discours de l'histoire de l'art en maltraitant des reproductions de maîtres (Ilad of the Bic-Art, 1981).

Il totalise les genres, disciplines et procédés artistiques, tout en situant sa recherche aux frontières mê [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  FABRE JAN (1958- )  » est également traité dans :

BALLET

  • Écrit par 
  • Bernadette BONIS, 
  • Pierre LARTIGUE
  •  • 12 645 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Propagation  »  : […] Très vite, la vitalité de la Jeune Danse gagne les pays voisins, et la Belgique prend le relais. Ainsi, tel un tourbillon, Anne Teresa de Keersmaeker déboule en 1983 avec Rosas danst Rosas et le plaisir de la musique qui est comme son élément naturel. Elle passe de Steve Reich ( Fase , 1982 ; Rain , 2001) à Béla Bartók ou entrelace Claude Debuss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ballet/#i_36803

Voir aussi

Les derniers événements

13 septembre 2018 • BelgiqueAccusations de comportement inapproprié à l’encontre du chorégraphe Jan Fabre.

La revue Rekto:Verso publie une lettre ouverte dans laquelle une vingtaine d’anciens collaborateurs du chorégraphe et metteur en scène Jan Fabre, dont une majorité de danseuses, accusent celui-ci de comportement « sexiste et inapproprié » et d’attitude humiliante à leur égard. Les syndicats dénoncent le harcèlement sexuel dans les arts du spectacle et préconisent l’institution de procédures de prévention au niveau fédéral.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Delphine JAUNASSE, « FABRE JAN (1958- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-fabre/