JEANS JAMES HOPWOOD (1877-1946)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'astronome, physicien et mathématicien britannique James Hopwood Jeans naît le 11 septembre 1877 à Londres. Il enseigne à Cambridge de 1904 à 1905, à Princeton de 1905 à 1909, puis de nouveau à Cambridge de 1910 à 1912. En 1923, il obtient un poste de chercheur associé à l'observatoire du mont Wilson à Pasadena (Californie), où il exercera jusqu'en 1944. C'est en 1928, année où il est anobli, qu'il est le premier à proposer la théorie de la création continue de matière dans l'Univers.

Auteur de plusieurs découvertes en cosmogonie, Jeans mène des recherches sur les « nébuleuses spirales » (que nous savons aujourd'hui être des galaxies), la source de l'énergie stellaire, les systèmes stellaires binaires et multiples, ainsi que sur les étoiles naines et géantes. À cet égard, l'étude de la fragmentation des corps en rotation rapide sous l'action de la force centrifuge lui fait conclure à l'inexactitude de l'hypothèse de Laplace, selon laquelle le système solaire se serait condensé à partir d'une seule nébuleuse de gaz. Il privilégie alors une théorie catastrophique approfondissant la théorie des marées développée en 1901 par le géologue américain Thomas C. Chamberlain, qui postule que les planètes se sont formées par accrétion de particules arrachées au Soleil lors d'une quasi-collision avec une étoile effectuant un passage rasant.

Par ailleurs, Jeans s'intéresse à l'application de la théorie mathématique à la thermodynamique et au rayonnement radiatif. Il consacre du reste plusieurs travaux aux autres aspects du rayonnement. Ses contributions techniques et scientifiques majeures se retrouvent dans The Dynamical Theory of Gases (1904), Theoretical Mechanics (1906), The Mathematical Theory of Electricity and Magnetism (1908) et Introduction to the Kinetic Theory of Gases (1940). Mais c'est surtout à ses ouvrages de vulgarisation sur l'astronomie, dont les plus populaires sont The Universe Around Us (1929) et Through Space and Time (1934), qu'il doit d'être connu du grand public. James Jeans meurt le 16 septembre 1946 à Dorking (Surrey, Angleterre)

—  Universalis

Classification


Autres références

«  JEANS JAMES HOPWOOD (1877-1946)  » est également traité dans :

GRAVITATION ET ASTROPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Brandon CARTER
  •  • 8 942 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Théorie newtonienne de la gravitation et cosmologie »  : […] Il est remarquable qu'en dépit des nombreux efforts pour obtenir une preuve expérimentale en faveur de modèles théoriques beaucoup plus compliqués, on puisse toujours donner une représentation satisfaisante de ce que nous savons des propriétés de l'Univers à l'aide d'un modèle cosmologique de la plus grande simplicité concevable, à savoir celui d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gravitation-et-astrophysique/#i_20625

PLANÉTAIRES SYSTÈMES

  • Écrit par 
  • Dominique PROUST
  •  • 5 144 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les contributions de Jeans et de Spitzer »  : […] Les effets de marée provoqués par le rapprochement de deux étoiles constituent une autre approche des hypothèses cosmogoniques. La déformation de deux astres sous l'action des forces de marée serait suivie de l'abandon d'un filament de matière stellaire qui, en se scindant, aurait donné naissance aux planètes. L'astronome anglais Alexander William […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-planetaires/#i_20625

TURBULENCE

  • Écrit par 
  • Fabien ANSELMET, 
  • Michel COANTIC, 
  • Gérard TAVERA
  •  • 24 115 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « L'univers primordial, la formation des galaxies, des étoiles et des planètes »  : […] D'après le modèle cosmologique standard, matière et rayonnement se découplent dans l'Univers environ un million d'années après le big-bang initial, la température étant tombée à moins de 10 4  K : les premières galaxies et les premières étoiles peuvent alors à se former. Les radiotélescopes embarqués en ondes millimétriques ou submillimétriques pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turbulence/#i_20625

Pour citer l’article

« JEANS JAMES HOPWOOD - (1877-1946) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-hopwood-jeans/