DUBOIS JACQUES (1693 env.-1763)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

photographie : Encoignure par Jacques Dubois

Encoignure par Jacques Dubois

Encoignure par Jacques Dubois (env. 1693-1763). Bois de placage, bronzes dorés et marbre. Wallace Collection, Londres. 

Afficher

Artisan ébéniste parisien, Jacques Dubois produit comme B.V.R.B. (Bernard van Risen Burgh) des œuvres de luxe, en laque ou en marqueterie, très élaborées, ornées de bronzes mouvementés, assez dissymétriques, telles que les voulaient les marchands merciers. Il vendait ses œuvres qui étaient très prisées en province et à l'étranger.

Jacques Dubois eut deux fils : l'aîné, Louis, s'établit à son propre compte tandis que René reprenait la boutique paternelle et perpétuait le nom de Dubois dans les styles « transition » puis Louis XVI.

Deux œuvres de Jacques Dubois sont conservées au musée du Louvre, le bureau dit de Vergennes, en placages géométriques, orné de magnifiques feuillages de bronze (il porte également l'estampille de Migeon, qui fut sans doute le revendeur du meuble) et le bureau provenant du Raincy, où le décor de bronze contourne parfaitement les paysages de laque.

—  Colombe SAMOYAULT-VERLET

Écrit par :

  • : archiviste-paléographe, conservateur au Musée national du château de Fontainebleau, professeur à l'École du Louvre

Classification

Autres références

«  DUBOIS JACQUES (1693 env.-1763)  » est également traité dans :

MOBILIER

  • Écrit par 
  • Colombe SAMOYAULT-VERLET
  •  • 4 416 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le style Louis XV et le rococo »  : […] Le mobilier du xviii e  siècle, directement issu du baroque, est dominé par le style rocaille, caractérisé par des lignes sinueuses souvent dissymétriques, la profusion des motifs végétaux, feuillages et fleurs. Ce style est imposé en France par des ébénistes comme Charles Cressent qui fixe certains types de meuble, le bureau plat, la commode montée sur pieds cambrés et richement rehaussée de bro […] Lire la suite

Pour citer l’article

Colombe SAMOYAULT-VERLET, « DUBOIS JACQUES (1693 env.-1763) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-dubois/