ILLICH IVAN (1926-2002)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Illustre dans les années 1970, puis oublié en France par la suite, le nom d'Ivan Illich demeure le symbole d'une pensée dont la fonction, stimulante et irritante, semble avoir été de prendre le contre-pied systématique des « vérités » qui constituent le fondement même de la modernité humaine. Illich marque le coup d'arrêt au progressisme productiviste comme postulat non critiqué et comme légitimation sûre d'elle-même de la conduite des sociétés industrielles contemporaines. Rarement une œuvre de pensée aura, en un délai si court, rencontré un tel écho (Libérer l'avenir, 1971 ; Une société sans école, 1971 ; Énergie et équité, 1973 ; La Convivialité, 1973 ; Némésis médicale, 1975 ; Le Chômage créateur, 1977). Il n'est pas étonnant qu'à l'occasion des débats que cette œuvre provocatrice a suscités à l'époque, des conjonctions inattendues aient conduit « conservateurs » et « progressistes » à dénoncer, à simplifier souvent, voire à ridiculiser la pensée d'Illich.

Cependant, la désaffection à l'égard de cette œuvre tient sans doute à d'autres facteurs : la critique de la société de production-consommation s'est banalisée, en même temps que l'aspiration à une alternative vivable (la vogue du terme « convivialité », son passage dans le langage commun, en est un signe) ; les défis de la fin du xxe siècle, les urgences mais aussi les atermoiements qu'ils suscitent (crise de l'emploi, du travail et des retraites, ratés de l'intégration et de la mixité sociale, mondialisation de l'économie, révolutions technologiques, informatiques et bioéthiques, etc.) ont concentré l'attention et l'inquiétude sur le court terme, au risque des courtes vues. Illich poursuivait néanmoins son œuvre, toujours reçue avec intérêt en Amérique, en Espagne ou en Allemagne (Le Travail fantôme, 1981 ; Le Genre vernaculaire, 1983 ; H2O : les eaux de l'oubli, 1988 ; ABC. L'alphabétisation de l'esprit populaire, 1990 ; Du lisible au visible : la naissance du texte, 1991). Publié en 1994, Dans le miroir du passé rassemble s [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  ILLICH IVAN (1926-2002)  » est également traité dans :

CONTRE-CULTURE

  • Écrit par 
  • Alain TOURAINE
  •  • 3 832 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La rupture culturelle »  : […] Cette culture parallèle oppose souvent des valeurs à d'autres, l'expressivité à l'instrumentalité, la personne à la règle, le groupe à la bureaucratie. Elle n'est pas constamment contestataire, puisqu'elle ne se préoccupe pas souvent de nommer et d'attaquer un adversaire. Cependant, entre la marginalité et l'opposition, la frontière est toujours confuse. Il serait faux d'analyser la contre-culture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contre-culture/#i_80419

DÉCROISSANCE

  • Écrit par 
  • Fabrice FLIPO
  •  • 5 442 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sources théoriques de la décroissance »  : […] À rebours de la thèse dominante, les « objecteurs de croissance », qui goûtent peu d'être qualifiés de « décroissants », s'accordent sur le fait que la crise écologique et sociale actuelle ne peut pas trouver sa solution dans un surcroît de croissance économique. À partir de là, on peut repérer cinq grandes sources idéologiques à l'origine de ce diagnostic. La première est la source écologiste. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decroissance/#i_80419

DÉCROISSANCE (CRITIQUE DE LA)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie HARRIBEY
  •  • 5 097 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La décroissance au fondement de l'écologie politique »  : […] Les théories actuelles de la décroissance trouvent également leur source chez quelques ancêtres de l'écologie politique et, pour une part, sont plus ou moins influencées par le courant de l'« écologie profonde » ( deep ecology ). Sur le plan philosophique, l'auteur majeur est sans conteste Hans Jonas, qui a théorisé en 1979 le « principe de responsabilité » à l'égard des générations futures. Refo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decroissance-critique-de-la/#i_80419

Pour citer l’article

Daniel HAMELINE, « ILLICH IVAN - (1926-2002) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-illich/