PERETZ ITZHAC LEIBOUCH (1852-1915)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peretz est le dernier (en date) des trois classiques de la littérature yiddish moderne, les deux autres étant : Mendélé Mokher Seforim et Cholem-Aleikhem.

On dit communément que, si Mendélé est l'aïeul de cette jeune littérature et si Cholem-Aleikhem l'a éclairée de son sourire maternel, Peretz lui a conféré l'autorité d'un père.

En collaboration avec son ami, l'écrivain Dineson, il lança une collection littéraire dont le premier volume portait ce manifeste : « Nous sympathisons ouvertement avec ceux qui veulent transformer le jargon [le yiddish] en une langue vivante ayant cours dans le pays. »

Peretz fut l'un des auteurs laïcs du xxe siècle qui repensèrent le hassidisme.

Un humaniste découvre le yiddish

Zamość, où Itzhac Leibouch Peretz a vu le jour, est une ville polonaise rendue célèbre par le seigneur régnant sur la contrée, au xvie siècle, à la suite d'un voyage qu'il fit en Italie. Ébloui par la Renaissance, il décida de répandre celle-ci dans son pays quasi féodal. Ainsi, des édifices, des institutions, une cohorte de savants et d'artistes constituèrent bientôt une enclave italienne en pleine Pologne. Parmi les érudits transplantés, se trouvait un juif nommé Perez dont l'écrivain classique yiddish Itzhac Leibouch Peretz serait le descendant.

Né et élevé dans un milieu de stricte observance, mais tolérant à l'égard des tendances libérales bien établies à Zamość, Peretz s'essaya d'abord dans des pièces de vers en langue polonaise. Très tôt, il vint à l'hébreu qu'il n'abandonna plus guère. On décèle, dans son œuvre, l'influence des grands romantiques allemands, polonais et russes, tempérée par un certain rationalisme en vogue, à l'époque, dans l'entourage du jeune auteur. Enfin, celui-ci opta définitivement pour le yiddish dont il devint le défenseur le plus chaleureux.

C'est Cholem-Aleikhem qui a fait connaître Peretz au grand public en imprimant dans son recueil Bibliothèque populaire yiddish (Yiddiché folksbibliothèk), la [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PERETZ ITZHAC LEIBOUCH (1852-1915)  » est également traité dans :

CONTES FOLKLORIQUES, Itzhac Leibouch Peretz - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yitzhok NIBORSKI
  •  • 956 mots

Reconnu comme l'une des œuvres majeures d'I L. Peretz (Pologne, 1852-1915) et comme un tournant dans l'histoire de la littérature moderne en langue yiddish, cet ensemble de contes ne constitue pourtant pas un ouvrage aux contours parfaitement définis. Les deux séries publiées du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contes-folkloriques/#i_16367

HÉBRAÏQUES LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY, 
  • René Samuel SIRAT
  •  • 8 503 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les Maskilim : espoirs et illusions perdues »  : […] Le mouvement général des idées qui, en Europe occidentale, avait mis en avant les notions de liberté, de fraternité humaine, d'égalité, de progrès..., trouva un écho immédiat chez les intellectuels juifs, si complètement privés de tout ce qui constituait leurs aspirations les plus ardentes, depuis des siècles, et pourtant si avides de tout étudier, de tout apprendre. Cette « soif de connaître », d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langue-et-litterature-hebraiques/#i_16367

YIDDISH

  • Écrit par 
  • Rachel ERTEL, 
  • Yitzhok NIBORSKI
  •  • 13 954 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le répertoire »  : […] Aux États-Unis, au tournant du siècle, la personnalité la plus marquante fut celle de Jacob Gordin (1853-1909). Tenant des Lumières, disciple de Tolstoï, autodidacte, il consacra son inépuisable énergie au journalisme et au théâtre. En s'appuyant sur une pléiade d'acteurs, il donna un essor sans précédent à la scène yiddish de New York et d'Europe par la traduction et l'adaptation d'innombrables […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yiddish/#i_16367

Voir aussi

Pour citer l’article

Isaac POUGATCH, « PERETZ ITZHAC LEIBOUCH - (1852-1915) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/itzhac-leibouch-peretz/