CARAGIALE ION LUCA (1852-1912)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un écrivain « vériste »

Caragiale a composé un drame, Nǎpasta, (La Calamité, 1890) : la veuve d'un aubergiste épouse celui qu'elle soupçonne d'être l'assassin de son mari, afin de pouvoir le démasquer. Cette veine dramatique, Caragiale l'a exploitée dans des nouvelles remarquables – O fǎclie de Paşti (Un cierge de Pâques, 1889), notamment, et Pǎcat (Péché, 1892). En marge de son œuvre d'auteur dramatique, Caragiale a composé beaucoup de textes satiriques, Momente (Moments), Schiţe (Esquisses) ou Povestiri (Récits), réunis en volume et publiés en 1908. On doit souligner le rôle donné dans beaucoup de ces Esquisses aux personnages de Lache et Mache, les Bouvard et Pécuchet du Bucarest fin de siècle. Écrivain réaliste, « vériste », Caragiale disait de lui-même : « Je vois énorme et je sens monstrueux. » Il n'a retenu du monde qui l'entourait que les aspects médiocres, que les traits de corruption ou de sottise. Mais, à travers la caricature parfois féroce, on discerne une certaine tendresse pour le petit peuple des faubourgs et même pour cette société roumaine prise dans son ensemble, désireuse de se moderniser, de se hausser au niveau des autres pays du monde, ridicule parfois dans son effort d'imitation mais orientée vers le mieux.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, professeur honoraire à l'Institut national des langues et civilisations orientales et à l'université de Paris-Sorbonne

Classification


Autres références

«  CARAGIALE ION LUCA (1852-1912)  » est également traité dans :

ROUMANIE

  • Écrit par 
  • Mihai BERZA, 
  • Catherine DURANDIN, 
  • Alain GUILLERMOU, 
  • Gustav INEICHEN, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Philippe LOUBIÈRE, 
  • Robert PHILIPPOT, 
  • Valentin VIVIER
  •  • 34 946 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La fermentation du xixe siècle »  : […] La littérature roumaine moderne commence vers le premier tiers du xix e  siècle. Comme elle n'a connu ni Renaissance ni classicisme et n'a pas participé non plus à la révolution romantique, elle accueille avec une égale faveur toutes les influences littéraires qui lui parviennent de l'Occident. Mais des écrivains originaux surgissent, qu'inspirent la poésie des ruines, le passé national, la nature […] Lire la suite

Pour citer l’article

Alain GUILLERMOU, « CARAGIALE ION LUCA - (1852-1912) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ion-luca-caragiale/