INÖNÜ ISMET PACHA dit ISMET (1884-1973)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Compagnon d'armes de Mustafa Kemal, Ismet Inönü fut l'un des grands bâtisseurs de la Turquie moderne. Né à Smyrne, fils d'un employé du ministère de la Justice qui voulait faire de lui un juriste, Inönü préfère entrer à l'école d'artillerie d'Istanbul et en sort diplômé en 1906. D'abord affecté à Edirne, il est rapidement promu membre de l'état-major de la IVe armée. En 1909, il fait partie du mouvement des Jeunes-Turcs, favorable aux réformes et à la liquidation du pouvoir impérial du sultan Abdülhamid II. En 1910, il est affecté au corps expéditionnaire, chargé de réprimer les rébellions arabes de l'Empire turc, est envoyé au Yémen en 1912 et, un an plus tard, se trouve sur les frontières occidentales de l'Empire, où se déroule la guerre entre la Ligue balkanique (Grèce, Bulgarie, Serbie et Monténégro) et la Turquie. Pendant la Première Guerre mondiale, alors que son pays est l'allié de l'Allemagne, il se bat successivement contre les Anglais en Palestine, puis en 1916, dans l'est de la Turquie contre les Russes. Promu dans le haut commandement à la fin de la guerre, il est nommé au sous-secrétariat de la Guerre ; il entre alors en contact avec le mouvement nationaliste de Mustafa Kemal. En 1920, lors de l'invasion de la Turquie par la Grèce, Ismet Inönü est encore sur le champ de bataille, où il dirige la résistance turque. C'est en mémoire de ses succès militaires qu'il reçoit d'Atatürk le nom d'Inönü (nom d'un village où se déroula un combat décisif pour l'indépendance de la Turquie). En 1920, il est élu député d'Edirne. Ministre des Affaires étrangères en 1922, il fait sa première apparition sur la scène internationale lors de la Conférence de Lausanne ; un an plus tard, il obtient de la Grande-Bretagne la garantie de la souveraineté nationale turque. Lors de la proclamation de la République, le 29 octobre 1923, il devient Premier ministre. Durant quatorze ans, Mustafa Kemal et Inönü travaillent ensemble à la révolution politique et sociale qui fera sortir la [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  INÖNÜ ISMET PACHA dit ISMET (1884-1973)  » est également traité dans :

ECEVIT BÜLENT (1925-2006)

  • Écrit par 
  • Ali KAZANCIGIL
  •  • 1 140 mots
  •  • 2 médias

Chroniqueur politique à Ulus, quotidien du Parti républicain du peuple (C.H.P.), il est remarqué par le leader de cette formation, Ismet Inönü, et élu député en 1957. Ainsi débute une étroite collaboration entre le prestigieux compagnon d'Atatürk et le jeune journaliste ; elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bulent-ecevit/#i_46942

TURQUIE

  • Écrit par 
  • Michel BOZDÉMIR, 
  • Ali KAZANCIGIL, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Jean-François PÉROUSE
  •  • 40 603 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « De la lutte pour l'indépendance à la République »  : […] fut proclamé l'avènement de la République turque, dont Mustafa Kemal fut aussitôt élu président ; il désigna son principal lieutenant, Ismet Inönü, comme président du Conseil des ministres. La capitale du nouvel État fut fixée à Ankara. Enfin, le 3 mars 1924, fut votée l'abolition du califat. Il fallait maintenant construire une nouvelle Turquie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turquie/#i_46942

Pour citer l’article

Jean-Charles BLANC, « INÖNÜ ISMET PACHA dit ISMET - (1884-1973) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/inonu-ismet-pacha-dit-ismet/