INFRASONS

Médias de l’article

Système à piston

Système à piston
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Bruit dans une automobile

Bruit dans une automobile
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Infrasons dangereux

Infrasons dangereux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique


Propriétés physiques des infrasons

Les propriétés physiques des ondes mécaniques, y compris des ondes infrasonores, résident dans le fait qu'elles se propagent dans un milieu et non pas avec le milieu. L'énergie vibratoire se déplace sous forme de variations alternatives de la pression ; mais elle ne provoque qu'un déplacement de va-et-vient local des particules du milieu de sorte que ce dernier ne se propage pas. Ainsi, les pressions provoquées par les rafales du vent peuvent parfois entraîner des effets physiques ou physiologiques semblables à ceux des infrasons, mais on ne peut guère considérer qu'on a affaire à des ondes infrasonores.

La vitesse de propagation des infrasons est très proche de celle des ondes audibles, soit de quelque 330 m/s dans l'air et de 1 430 m/s dans l'eau. Dans l'air, leur vitesse, nettement supérieure à celle du vent même très fort, de l'ordre de 40 m/s, permet justement de les distinguer des rafales de vent.

L'émission des infrasons par des moyens techniques peut se faire, en principe, par les mêmes émetteurs que ceux qui sont utilisés pour les sons audibles : les sifflets, les tuyaux résonants (tuyaux d'orgues), les haut-parleurs, etc. Toutefois, les émetteurs doivent être de très grande dimension, surtout dans le cas d'utilisation d'effet de résonance : un tuyau résonant à une fréquence de 2,5 Hz doit avoir une longueur de 24 m. Une autre difficulté est liée au très faible rendement d'émission des basses fréquences. Pour cette raison, on construit les haut-parleurs de sorte que leurs résonances soient situées dans les fréquences les plus basses de la gamme d'émission (entre 30 et 100 Hz), pour compenser les pertes d'émission des sons graves.

La directivité d'émission des ondes acoustiques diminue avec la fréquence. Si les émetteurs des ultrasons rayonnent pratiquement dans une seule direction, l'angle d'émission pour les fréquences audibles commence à augmenter à mesure que la fréquence baisse, et l'émission des ondes infrasonores, el[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : Directeur de recherche honoraire au C.N.R.S., directeur à l'Ecole pratique des hautes études (E.P.H.E.), Paris.

Classification


Autres références

«  INFRASONS  » est également traité dans :

ACCÉLÉROMÈTRES SPATIAUX

  • Écrit par 
  • Raphaël F. GARCIA, 
  • Pierre TOUBOUL
  •  • 4 871 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Goce : un satellite à l'écoute des séismes »  : […] Ces variations de densité et ces vents atmosphériques peuvent être produits par les ondes sonores de très basse fréquence (~10 mHz) qui sont générées par le déplacement du sol sous l'effet des ondes sismiques. En effet, lors de la propagation des ondes sismiques au sol, une onde sonore est générée par la surface de la Terre comme le fait une peau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accelerometres-spatiaux/#i_89103

SONS - Audiométrie

  • Écrit par 
  • André DIDIER
  •  • 3 400 mots
  •  • 8 médias

On appelle infrasons les vibrations de fréquences trop basses pour éveiller une sensation sonore (< 20 Hz), et ultrasons les vibrations de fréquences trop élevées pour éveiller une sensation sonore (> 20 000 Hz […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sons-audiometrie/#i_89103

Voir aussi

Pour citer l’article

Leonid PIMONOW, « INFRASONS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/infrasons/