Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

INFORMATIQUE Vue d'ensemble

Le mot informatique – contraction de information et automatique – semble avoir été créé en Allemagne par Karl Steinbuch qui utilisa le terme Informatik dans un article publié en 1957 intitulé « Informatik : Automatische Informationsverarbeitung » (Informatique : traitement automatique de l'information). En mars 1962, Philippe Dreyfus, ancien directeur du Centre national de calcul électronique de Bull, introduit le mot informatique en France, en nommant une entreprise qu'il crée Société d'informatique appliquée. Ce nom sert aujourd'hui à désigner toutes les activités scientifiques et techniques touchant aux machines à calculer modernes – les ordinateurs – et à leurs communications. Le dictionnaire de l'Académie française en propose la définition suivante : « Informatique. Dérivé d'information sur le modèle de mathématique, électronique. Nom féminin. Science du traitement rationnel et automatique de l'information ; l'ensemble des applications de cette science. »

Les mots Informatik (en allemand), informatica (en espagnol et en italien), informatics (en anglais) sont utilisés avec un sens proche de celui de la langue française, mais en anglais le mot ne s'est pas vraiment imposé car on lui préfère le plus souvent l'une des deux expressions data processing ou computer science.

Les disciplines techniques et scientifiques liées à ou incluses dans l'informatique sont nombreuses et en évolution si rapide qu'il est impossible d'en délimiter le périmètre avec exactitude et difficile d'en proposer une liste sans risquer de graves omissions.

Ducôté des mathématiques, une quantité considérable de travaux ont été accomplis, suscités par les problèmes de l'informatique et donnant naissance à des domaines théoriques nouveaux que tissent des liens serrés entre les deux disciplines, au point de les rendre parfois indémêlables. La logique s'est occupée de l'étude et de la programmation du raisonnement naturel : logiques multivaluées, logiques non monotones, logiques floues, etc. La démonstration automatique a obtenu de beaux succès, comme la résolution de la conjecture de Kepler. La théorie de la calculabilité, née de la logique mathématique, s'est considérablement développée et précisée, donnant naissance à la théorie des classes de complexité (P, NP, EXP, etc.) et à la théorie algorithmique de l'information – ou théorie de la complexité de Kolmogorov –, qui est venue compléter la théorie de l'information de Shannon. La théorie des langages et des automates se place au cœur des techniques de programmation et de compilation. L'algorithmique joue un rôle capital dans la mise au point d'applications efficaces ; ses aspects généraux conduisent à des questions mathématiquement intéressantes et difficiles. L'analyse numérique permet de résoudre de manière approchée toutes sortes de problèmes de physique mathématique. La cryptographie, avec le développement général des télécommunications numériques et du commerce électronique, est maintenant un enjeu de tout premier ordre. L'optimisation et la recherche opérationnelle poursuivent leurs progrès et multiplient les approches nouvelles : algorithmes génétiques, « recuit simulé », méthodes heuristiques, optimisation multicritère, etc.

En physique, à côté de l'ensemble des méthodes et techniques conduisant aux développements des microprocesseurs et autres puces, et de la science du traitement du signal, on a vu apparaître une informatique optique et surtout une informatique quantique qui pourrait jouer un rôle important dans l'avenir. L'introduction de concepts tirés de l'informatique théorique et en particulier de la théorie de l'information conduit à repenser certains domaines comme la thermodynamique et même la mécanique quantique, et il apparaît que la notion[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • PHYSIQUE - Physique et informatique

    • Écrit par Claude ROIESNEL
    • 6 760 mots

    La révolution informatique est de nature technologique. Les physiciens sont associés à toutes les étapes de son développement. Les technologies incorporées dans les premiers ordinateurs avaient été inventées pour les besoins de la recherche en physique nucléaire. Le convertisseur analogue-digital,...

  • AFFICHE

    • Écrit par Michel WLASSIKOFF
    • 6 817 mots
    • 12 médias
    Dansles années 1990, l'affiche est de plus en plus souvent conçue sur écran, la publication assistée par ordinateur (P.A.O.) permettant l'association des textes et des images. La mise au point du langage Postscript conduit à la création de caractères haute résolution et le dessin de lettres connaît...
  • AIKEN HOWARD HATHAWAY (1900-1973)

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 506 mots

    L’Américain Howard Aiken fut un des pionniers de l'informatique, concepteur de l'IBM Automatic Sequence Controlled Calculator (ASCC) encore appelé Harvard Mark I.

    Après avoir suivi les cours d'une école technique tout en travaillant la nuit, Howard Hathaway Aiken, né le 9 mars 1900 à...

  • APPLE

    • Écrit par Pierre MOUNIER-KUHN
    • 2 547 mots
    • 2 médias

    Archétype des start-up de la Silicon Valley, la société américaine Apple, fondée en 1976, a gagné fortune et célébrité par ses innovations de rupture, de l’ordinateur Macintosh au téléphone portable iPhone et à la tablette numérique iPad. Associée au talent visionnaire de son président historique,...

  • ARCHÉOLOGIE (Traitement et interprétation) - La photogrammétrie architecturale

    • Écrit par Jean-Paul SAINT AUBIN
    • 5 219 mots
    • 1 média
    ...depuis les premières décades du xxe siècle, par les appareils de restitution, lourdes et fragiles machines optico-mécaniques. À la fin du xxe siècle, l'informatique et l'image numérique ont bouleversé la photogrammétrie, sinon dans ses principes, du moins dans ses méthodes qu'elles ont considérablement...
  • Afficher les 145 références