AIKEN HOWARD HATHAWAY (1900-1973)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un des pionniers de l'informatique, concepteur de l'I.B.M. Automatic Sequence Controlled Calculator (A.S.C.C.) encore appelé Harvard Mark I.

Après avoir suivi les cours d'une école technique tout en travaillant la nuit, Howard Hathaway Aiken, né le 9 mars 1900 à Hoboken (New Jersey), est engagé à la compagnie du gaz de Madison, ce qui lui permet de suivre une formation d'ingénieur électricien à l'université du Wisconsin. En 1933, il rejoint l'université Harvard pour entreprendre un doctorat en physique ; il s'intéresse rapidement à l'électronique et aux propriétés des circuits et, dès 1935, s'oriente vers la réalisation d'une machine à calculer. Il soutient sa thèse de doctorat en 1939.

En 1937, Aiken énonce ses Propositions pour une machine à calculer automatique : il propose de rompre avec la logique des ensembles mécanographiques existants et préconise l'appel automatique de tables de fonctions mathématiques et la mise à jour automatique de la valeur numérique d'une variable à chaque étape d'un calcul. I.B.M. accepte de construire cette machine, le contrat stipulant les droits et devoirs des membres de l'université Harvard et des ingénieurs d'I.B.M. étant signé le 31 mars 1939. En janvier 1943, Harvard Mark I voit le jour et les premiers tests sont effectués. D'une longueur de 15,3 m, d'une hauteur de 2,4 m, avec un poids de plus de 30 tonnes, cette machine renferme près de 800 kilomètres de fils électriques et plus de 3 millions de connexions. Au printemps 1944, elle est installée à l'université Harvard et destinée à la résolution de problèmes mathématiques intéressant l'U.S. Navy. La technique employée est bien maîtrisée et relativement peu audacieuse : des relais et des compteurs électromécaniques effectuent les opérations, des cartes perforées et des machines à écrire électriques modifiées assurent l'entrée et la sortie des données et des résultats. Les performances atteintes par cette machine entièrement électromécanique sont remarquables : 0,3 seconde pour une addition, 5 secondes pour une multiplication.

Après qu' [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification


Autres références

«  AIKEN HOWARD HATHAWAY (1900-1973)  » est également traité dans :

PREMIERS ORDINATEURS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 1 106 mots

1904 Le Britannique John Ambrose Fleming invente la diode, premier tube à vide comportant deux électrodes, qui permet de capter et de redresser un signal radio. 1906 L'Américain Lee De Forest invente la triode, tube à vide à trois électrodes, qui permet d'amplifier un faible courant électrique. Les tubes ou « lampes » de De Forest et de Fleming constituent le point de départ de l'électronique. 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiers-ordinateurs-reperes-chronologiques/#i_16825

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « AIKEN HOWARD HATHAWAY - (1900-1973) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/howard-hathaway-aiken/