IMPRIMANTE LASER

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Du transfert analogique à l’inscription numérique

Dans les photocopieurs existants, l’image de l’original est reproduite, grâce à une forte lumière et via un procédé électrostatique, sur un tambour revêtu d’un matériau semiconducteur qui imprime le document final. Ce procédé a été breveté dès 1938 par Chester Floyd Carlson (1906-1968) sous le vocable d’« électrophotographie », appelé plus tard « xérographie ». Le principe de la nouvelle imprimante consiste à remplacer la reproduction analogique lumineuse par une inscription numérique directe de l’image sur le tambour photosensible grâce à un laser de précision. Le rayon laser est envoyé sur le cylindre par l’intermédiaire d’une roue, munie de miroirs, tournant à très grande vitesse. La partie matérielle, faisant largement appel à l’optique, est maîtrisée par Starkweather. Au contraire, la partie informatique, consistant à décrire la page à imprimer et à commander la partie optique, est fort complexe. Les ingénieurs du PARC, alors à la pointe de l’innovation en ce domaine, disposent de toutes les compétences nécessaires et créent donc le langage de description de page requis.

Principe de fonctionnement d’une imprimante laser

Dessin : Principe de fonctionnement d’une imprimante laser

Dessin

À partir d'un photocopieur existant, Gary Starkweather met au point en 1971 la première imprimante laser. L'innovation majeure qu'il introduit concerne la première partie de la machine qui utilise un laser et son pilotage numérique pour inscrire l'image à reproduire sur le tambour... 

Crédits : Encyclopædia Britannica (adaptation : EUF)

Afficher

Jusqu’ici, seules étaient utilisées, pour les impressions en nombre, les imprimantes matricielles à aiguilles qui étaient destinées uniquement à l’inscription de caractères, ligne par ligne. Avec l’impression laser, tout type d’image créée sur ordinateur peut être imprimé – au départ en noir et blanc seulement.

Une imprimante tout à fait opérationnelle est mise au point en 1973 et dénommée EARS (Ethernet, Alto Research character generator, Scanned laser output terminal). Elle n’est destinée qu’à l’usage interne du centre de recherche, mais elle produira tout de même plusieurs millions de copies imprimées en 300 points par pouce et lancées via le réseau interne, depuis les ordinateurs personnels – des Xerox Alto – des chercheurs.

En 1976, une autre société américaine, IBM (International Business Machines Corpora [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  IMPRIMANTE LASER  » est également traité dans :

HEWLETT WILLIAM R. (1913-2001)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 400 mots

Ingénieur et industriel américain né le 20 mai 1913 à Ann Arbor (Michigan), mort le 12 janvier 2001 à Palo Alto (Californie). William Redington Hewlett s'intéresse aux sciences et à l'électronique dès son enfance. En 1930, il commence ses études d'ingénieur à l'université de Stanford, où il rencontre David Packard, qui deviendra son ami. Diplômé de Stanford en 1934 puis du Massachusetts Institute […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Bruno JACOMY, « IMPRIMANTE LASER », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/imprimante-laser/