IGOR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

C'est à la fin du xviiie siècle que fut connu Slovo o polku Igoreve (le Dit de la troupe d'Igor') qui relate l'expédition du prince Igor' Svjatoslavič contre les Polovtses, en 1185. Ce récit poétique fit bientôt partie du fonds de la culture littéraire russe et inspira notamment Aleksandr Borodin pour son Prince Igor.

Au cours des dernières décennies, le problème de l'authenticité de ce récit en tant que texte médiéval a fait l'objet de vives discussions. Au premier rang des sceptiques vient le slaviste français André Mazon, alors que les arguments de ceux qui tiennent le Slovo pour une épopée du xiie siècle ont été présentés notamment par le linguiste Roman Jakobson et le médiéviste soviétique D. S. Lixačev.

Le texte

Le Dit de la troupe d'Igor' relate un événement d'importance secondaire qui n'occupe dans les chroniques russes du Moyen Âge qu'une place réduite : l'expédition malheureuse que mena en 1185 Igor' Svjatoslavič, descendant de saint Vladimir et de Jaroslav le Sage, prince de la petite cité de Novgorod du Nord, sur la rivière Desna, au nord-est de Kiev, contre les Polovtses. Ceux-ci, connus également sous le nom de Coumans, appartenaient au groupe turk et étaient alors établis dans le bassin du Don et le long de la mer d'Azov.

Le Slovo, texte de trois mille mots environ, reprend, sous une forme souvent confuse, l'évocation des faits rapportés dans les chroniques. Il se distingue de celles-ci par la volonté d'élaboration littéraire qui se manifeste notamment dans le rythme des phrases, les digressions lyriques et un certain ton épique.

Dès le préambule, l'auteur s'interroge : qui célébrera-t-il ? Après avoir rappelé les exploits des anciens princes, il choisit de chanter la geste d'Igor'. Quelle forme donnera-t-il à son chant ? Il entend ne relater que les faits sans recourir aux comparaisons, aux métaphores de Bojan le Devin (barde légendaire, connu uniquement par le Slovo et la Zadonščina). En réalité, il aura fréquemment recours à un style imagé.

Dès le début, un mauvais présage accueille Igor' et sa troupe : une éclipse de soleil. Le prince russe décide pourtant de poursuivre son expédition. Son frère Vsevolod le rejoint bientôt avec ses compagnons d'armes. Les signes néfastes se multiplient : loups, aigles et renards annoncent défaite et carnage, le fleuve roule des eaux troubles, la poussière obscurcit le ciel.

Et, de fait, en dépit d'un premier succès les Russes sont bientôt menacés d'encerclement. Dans un récit confus, coupé d'invocations et d'imprécations, le poète évoque alors les héros, les combats sanglants d'autrefois, les anciennes invasions des peuples de la steppe. Malgré les exploits de Vsevolod, Igor' est vaincu et emmené en captivité avec son frère et son fils Vladimir.

Cependant, à Kiev, le grand-prince Svjatoslav est averti de la catastrophe par un songe que ses boïars viennent confirmer. Svjatoslav s'emporte contre la témérité des deux jeunes princes, ses cousins. Il gémit sur les dissensions séparant les princes russes, qu'il évoque les uns après les autres. Après cette longue digression, l'auteur du Slovo revient à Igor'. Ce dernier, aidé de Vlur (le Polovtse Lavor des chroniques), réussit à s'enfuir. Tel un faucon, il vole vers sa patrie, poursuivi par Končak, le khan des Polovtses. Finalement, Končak prend son parti : s'il n'a pu rejoindre le « faucon », il envisage néanmoins de lier les Russes à son peuple en faisant épouser sa fille au « fauconneau » Vladimir.

Igor' a regagné la terre russe, accueilli par le chant des vierges et les acclamations des villes en liesse... Le Slovo s'arrête là, mais on sait, par les chroniques, qu'en 1187 Vladimir revint chez lui, accompagné de la fille de Končak, dont il avait eu un enfant, et qu'Igor' bénit leur union.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, docteur d'État, professeur à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Autres références

«  IGOR  » est également traité dans :

RUSSIE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER, 
  • Marie-Christine AUTANT-MATHIEU, 
  • Hélène HENRY, 
  • Hélène MÉLAT, 
  • Georges NIVAT
  •  • 25 104 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La littérature médiévale (XIe-XVIIe siècle) »  : […] L'écriture et le livre sont apparus en Russie à la fin du x e  siècle, avec l'évangélisation. La littérature russe médiévale continue donc directement la littérature byzantine, c'est-à-dire la tradition gréco-latine filtrée par le christianisme. Elle est à cet égard comparable aux littératures latines de l'Occident chrétien. Elle est rédigée dans une langue d'église, le slavon, issu des dialectes […] Lire la suite

Les derniers événements

17-18 octobre 2021 Biélorussie – France. Expulsion par Minsk de l'ambassadeur de France.

Le 18, l’ambassadeur biélorusse à Paris, Igor Fissenko, est rappelé dans son pays. Le 18 également, le site de l’ambassade de France à Minsk publie un message vidéo dans lequel Nicolas de Bouillane de Lacoste, s’exprimant en biélorusse – désormais langue de l’opposition – plutôt qu’en russe, demande aux Biélorusses de « ne jamais perdre espoir en des jours meilleurs ». […] Lire la suite

11 juillet 2021 Moldavie. Élections législatives.

Le Bloc électoral des communistes et des socialistes (gauche, prorusse) mené par l’ancien président Igor Dodon est en recul avec 27,2 % des voix et 32 élus. Le parti Șor (droite, prorusse) de l’ancien oligarque Ilan Șor, également en recul, obtient 5,7 % des suffrages et 6 députés. Le Parti démocrate (centre gauche, pro-européen) et la Plateforme vérité et dignité (centre droit, pro-européen) ne sont plus représentés. […] Lire la suite

1er-15 novembre 2020 Moldavie. Élection de Maia Sandu à la présidence.

Elle devance le président sortant Igor Dodon, candidat prorusse du Parti des socialistes de la République de Moldavie, soutenu par Moscou, qui obtient 32,6 p. 100 des voix. Renato Usatîi, candidat d’une autre formation prorusse, Notre Parti, recueille 16,9 p. 100 des suffrages. Le taux de participation est de 45,7 p. 100. Le 15, Maia Sandu, qui était déjà opposée à Igor Dodon lors du scrutin de novembre 2016, est élue à la présidence avec 57,7 p. […] Lire la suite

29 février 2020 Slovaquie. Élections législatives.

La formation des Gens ordinaires et personnalités indépendantes (OL’aNO, conservateur) d’Igor Matovič, en fort progrès, arrive en tête aux élections législatives avec 25 p. 100 des suffrages et 53 sièges sur 150. Le Smer-SD (populiste de gauche) du Premier ministre Peter Pellegrini subit un revers avec 18,3 p. 100 des voix et 38 élus. En troisième et quatrième position se placent deux formations d’extrême droite, Nous sommes une famille et Notre Slovaquie, en progrès avec respectivement 8,2 et 8 p. […] Lire la suite

12-13 novembre 2019 Moldavie. Chute du gouvernement de Maia Sandu.

Le 13, le président Igor Dodon nomme l’ancien ministre des Finances indépendant Ion Chicu à la tête d’un gouvernement de technocrates. […] Lire la suite

Pour citer l’article

René L'HERMITTE, « IGOR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/igor/