HORDÉNINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Alcaloïde, dont la formule brute est C10H15ON, extrait des touraillons d'orge (germes d'orge séparés du malt des brasseries). Il s'agit de l'orge Hordenum vulgare, de la famille des graminées. Léger remarqua que les infusions de touraillons d'orge donnaient des résultats satisfaisants quand on les utilisait pour le traitement de la diarrhée. Le docteur Roux observa lui aussi que le bacille du choléra ne pouvait se développer dans un bouillon de touraillons. En recherchant les causes chimiques de ces observations, Léger, par les méthodes classiques d'extraction des alcaloïdes, isola un corps qu'il appela l'hordénine. Plus tard, les synthèses réalisées par différents chimistes confirmèrent la constitution que Léger avait indiquée. Comme la mescaline et l'éphédrine, l'hordénine est une phényl-éthylamine portant un groupement hydroxyle sur le noyau benzénique ; cette structure explique son activité pharmacologique.

Cet alcaloïde se présente sous forme de cristaux orthorhombiques, insipides, incolores et fondant vers 120 0C ; peu solubles dans l'eau et solubles dans l'éther et l'alcool, ils sont optiquement inactifs. Du point de vue pharmacologique, comme la plupart des phényl-éthylamines, l'hordénine est une substance sympathomimétique dont l'action est cependant plus faible que celle de l'adrénaline et de la tyramine ; à fortes doses, elle peut même avoir une activité sympatholytique.

—  Philippe COURRIÈRE

Écrit par :

  • : docteur ès sciences, docteur en pharmacie, biologiste hospitalier, professeur de biophysique à la faculté des sciences pharmaceutiques de Toulouse, université Paul-Sabatier

Classification

Pour citer l’article

Philippe COURRIÈRE, « HORDÉNINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hordenine/