HOMOPTÈRES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Cigale : tube digestif

Cigale : tube digestif
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Pucerons : cycle

Pucerons : cycle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Hamamelistes spinosus : reproduction

Hamamelistes spinosus : reproduction
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Les pucerons ou Aphides

Représentés par près de 4 000 espèces, les pucerons sont des insectes de petite taille (inférieure à 4 mm) dont les adultes sont aptères ou ailés. Ils sont surtout connus pour être de redoutables ravageurs, détruisant des cultures d'intérêt économique (fruits, céréales, légumes). Les pucerons constituent le groupe le plus intéressant de tous les Homoptères en raison de leur cycle évolutif, un des exemples les plus typiques de parthénogenèse cyclique.

Ce cycle comprend l'alternance de plusieurs générations parthénogénétiques (descendance sans accouplement) et d'une seule génération sexuée. L'hivernation se fait le plus souvent sous forme « d'œufs d'hiver » (sauf chez les Chermes, où elle se fait sous forme de larve primaire) ; déposés à la base des bourgeons ou dans les fentes des écorces, ils donnent au printemps des femelles appelées « fondatrices » qui, par parthénogenèse, donnent naissance à d'autres femelles également parthénogénétiques, dites « virginipares », aptères ou ailées selon les espèces. Jusqu'à douze générations de ces femelles peuvent se succéder pendant l'été, continuant la phase de parthénogenèse télytoque. En automne apparaît une génération nouvelle (aptère ou ailée), les « sexupares », qui engendrent, toujours par parthénogenèse, les « sexués » mâles et femelles. Ces dernières ont une fécondité extrêmement réduite (3 à 10 œufs au maximum, un seul chez les Chermes), au contraire des générations parthénogénétiques qui sont très prolifiques. Dans le cas le plus simple, la totalité du cycle s'effectue sur le même végétal (ex. : le puceron cendré du chou) : il s'agit d'espèces non migrantes dites « monœciques ». Mais, le plus souvent, le cycle exige pour son accomplissement la présence de deux hôtes végétaux (hôte primaire et hôte secondaire), et ces espèces sont dites « diœciques ». Dans ce cas, le polymorphisme des générations parthénogénétiques se complique encore. C'est ainsi que la migration de l'hôte primaire vers l'hôte secondaire est assurée pa [...]

Pucerons : cycle

Pucerons : cycle

Dessin

Cycle de pucerons. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Hamamelistes spinosus : reproduction

Hamamelistes spinosus : reproduction

Dessin

Quatre des formes qui se succèdent au cours du cycle de reproduction du puceron « Hamamelistes spinosus ». Toutes quatre sont des femelles à reproduction parthénogénétique. a : forme aptère trouvée au printemps sur les arbustes du genre « Hamamelistes » ; b : forme aptère et... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  HOMOPTÈRES  » est également traité dans :

PUCERON ou APHIDE

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS
  •  • 409 mots

Insecte de très petite taille (inférieure à 4 mm) réparti dans le monde entier et vivant sur les végétaux dont il se nourrit . Classe : Insectes ; ordre : Homoptères. Les pucerons ou Aphides, représentés par près de 4 000 espèces, sont des insectes dont les adultes sont aptères ou ailés ; dans ce dernier cas, ils possèdent quatre ailes identiques transparentes. Le cycle annuel de la plupart des p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/puceron-aphide/#i_85894

Pour citer l’article

Jean-Yves TOULLEC, Robert GAUMONT, « HOMOPTÈRES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/homopteres/