HISTOIRE ATLANTIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Traite des Noirs

Traite des Noirs
Crédits : Rischgitz/ Getty Images

photographie

Révolte des esclaves noirs de Saint-Domingue, XVIIIe siècle

Révolte des esclaves noirs de Saint-Domingue, XVIIIe siècle
Crédits : Bettmann/ Getty Images

photographie


Singularité de l'espace et de l'histoire atlantiques ?

La nouvelle histoire atlantique a fait l'objet de nombreuses critiques. Certains ont récusé sa nouveauté, arguant des travaux de l'école des Annales et des perspectives ouvertes par les historiens économistes ou spécialistes de la traite et du système-monde (Immanuel Wallerstein). Pourtant, la description relationnelle de l'espace atlantique ainsi que l'importance accordée à l'action des populations non européennes représentent un profond renouvellement historiographique dont le succès est assuré auprès des étudiants de toutes les nationalités.

D'autres objections ont nourri de vifs débats. La principale consiste à dénier à l'Atlantique le statut d'espace singulier. Les tenants de l'histoire mondiale ou globale (world ou global history) soulignent, par exemple, l'importance économique et la nature entremêlée des sociétés côtières de l'Asie au cours de la période moderne. La différence de développement avec l'Europe ne se serait creusée qu'au début du xixe siècle, l'Asie demeurant le centre de l'économie-monde jusque-là (Kenneth Pomeranz, Une grande divergence. La Chine, l'Europe et la construction d'une économie mondiale, 2010). Ils affirment en outre que l'Atlantique a toujours été relié au Pacifique, notamment par la Nouvelle-Espagne (Mexique et Antilles) : l'espace atlantique n'est donc pas une unité discrète de l'espace mondial. Il conviendrait de raisonner en termes globaux plus qu'atlantiques. À l'inverse, d'autres historiens, spécialistes des monarchies britannique ou espagnole, considèrent que l'échelle d'analyse doit demeurer l'espace impérial, à la fois fermé sur lui-même par le monopole de l'exclusif colonial, et de dimension mondiale, étant donné la nature à la fois américaine, africaine et asiatique de ces deux couronnes. Les historiens atlanticistes intègrent désormais ces critiques pertinentes en ouvrant leur espace d'analyse à des dimensions plus globales et en soulignant la prégnance du cadre impérial pour toute l'époque moderne.

Par ailleurs, les bornes chronologiques de l'histoire atlantique so [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences en histoire contemporaine à l'université de Nantes

Classification

Pour citer l’article

Clément THIBAUD, « HISTOIRE ATLANTIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-atlantique/