KORE-EDA HIROKAZU (1962- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 19 mai 2018, vingt-sept ans après ses premiers documentaires pour la télévision, vingt-trois ans après son premier long-métrage de fiction, Kore-eda Hirokazu reçoit la palme d’or des mains de Cate Blanchett, présidente du jury cannois. C’est la confirmation logique d’une reconnaissance internationale dont il ne fut jamais privé.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  KORE-EDA HIROKAZU (1962- )  » est également traité dans :

UNE AFFAIRE DE FAMILLE (H. Kore-eda)

  • Écrit par 
  • René MARX
  •  • 1 118 mots
  •  • 1 média

Le titre français, Une affaire de famille, et le titre anglais, Shoplifters, traduisent chacun une partie du titre japonais de la palme d’or 2018, qui signifie littéralement « vol à l’étalage en famille ». Les membres de l’improbable famille évoquée par Kore-eda Hirokazu sont des voleurs modestes. Ils chipent au supermarché dentifrice et soupe en boîte, le s […] Lire la suite

JAPON (Arts et culture) - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Hubert NIOGRET
  •  • 5 586 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La fin d’une époque »  : […] La deuxième décennie du xxi e  siècle est marquée par la mort, respectivement en 2013 et 2012, d’Oshima Nagisa, chef de file de la nouvelle génération, et de Wakamatsu Koji, trouble-fête du cinéma de genre et provocateur politique. Shinoda Masahiro et Yoshida Koji (anciennement Yoshishige), maintenant octogénaires, ne tournent plus. Le cinéma classique a disparu en 2008 avec son dernier représent […] Lire la suite

Pour citer l’article

René MARX, « KORE-EDA HIROKAZU (1962- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hirokazu-kore-eda/