KORE-EDA HIROKAZU (1962- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Difficile liberté

Kore-eda sait que cette non-conformité met en danger ceux qui croient pouvoir la vivre. Mais ce réalisme parfois pessimiste ne retire rien à l’énergie de ses personnages et de sa propre mise en scène. Dans Après la tempête, le cinéaste évoque en la transposant l’image de son propre père, distant, indécis, frustré et peu fiable. Comme dans tout effet de miroir générationnel, le cinéaste médite probablement sur ses propres amertumes. Ce père de cinéma, écrivain incertain et détective privé maladroit (à l’image d’Antoine Doinel ?) cherche le sens, la confiance qui lui manquent. Entre l’argent qui fuit, une femme qui s’éloigne, une mère qui vieillit, un fils qui va entrer dans l’adolescence, il avance, malgré ses doutes et ses faiblesses. Comme l’éruption volcanique de I Wish, le typhon de Après la tempête est une contrainte supplémentaire imaginée par le cinéaste pour questionner la liberté de ses personnages. Que faire, précisément, de cette liberté toujours menacée ? Kore-eda suit les chemins d’Ozu en interrogeant la transmission familiale, mais il n’est pas loin de Sartre écrivant « Être libre, c’est se choisir dans le monde ».

Une affaire de famille, Kore-eda

Photographie : Une affaire de famille, Kore-eda

Où commence et où finit une famille ? Ce thème, cher à Hirokazu Kore-eda, est omniprésent dans Une affaire de famille, où les tribulations des personnages vont de pair avec la variété savamment orchestrée des registres narratifs. 

Crédits : Fuji Television Network/ GAGA/ AOI Promotion/ BBQ_DFY/ Aurimages

Afficher

On retrouve un groupe familial baroque, non conforme et plein d’amour dans la palme d’or 2018, Une affaire de famille, chef-d’œuvre au sens propre d’un maître artisan au sommet de son art. Le cinéaste sait parfois prendre d’autres chemins. Air Doll (2009) pose les questions de la liberté et de l’identité grâce à un personnage de poupée érotique en caoutchouc ramenée à la vie et confrontée au réel. Dans The Third Murder (2017), les problématiques familiales sont les rouages d’une énigme criminelle. Pour la première fois chez Kore-eda, le film manque de fluidité. Répugnant, à juste titre, aux réponses toutes faites, il s’emmêle un peu dans l’intrigue judiciaire et perd de sa grâce habituelle. Mais, même pour ce film déséquilibré, il reste irremplaçable.

Comme les grands maîtres, Akira Kurosawa, Mizoguchi ou Ozu, Kore-eda est un cinéaste humaniste. Mais, comme Truffaut, il est surtout un contestataire discret, capable d’interroger les conventions sociales comme le langage cinématographique sans jamais afficher ostensiblement la révolte ou l’avant-gardisme. C’est précisément cette discrétion qui nourrit la force et la cohérence de son œuvre.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  KORE-EDA HIROKAZU (1962- )  » est également traité dans :

UNE AFFAIRE DE FAMILLE (H. Kore-eda)

  • Écrit par 
  • René MARX
  •  • 1 118 mots
  •  • 1 média

Le titre français, Une affaire de famille, et le titre anglais, Shoplifters, traduisent chacun une partie du titre japonais de la palme d’or 2018, qui signifie littéralement « vol à l’étalage en famille ». Les membres de l’improbable famille évoquée par Kore-eda Hirokazu sont des voleurs modestes. Ils chipent au supermarché dentifrice et soupe en boîte, le s […] Lire la suite

JAPON (Arts et culture) - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Hubert NIOGRET
  •  • 5 587 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La fin d’une époque »  : […] La deuxième décennie du xxi e  siècle est marquée par la mort, respectivement en 2013 et 2012, d’Oshima Nagisa, chef de file de la nouvelle génération, et de Wakamatsu Koji, trouble-fête du cinéma de genre et provocateur politique. Shinoda Masahiro et Yoshida Koji (anciennement Yoshishige), maintenant octogénaires, ne tournent plus. Le cinéma classique a disparu en 2008 avec son dernier représent […] Lire la suite

Pour citer l’article

René MARX, « KORE-EDA HIROKAZU (1962- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hirokazu-kore-eda/