HÉRON D'ALEXANDRIE (Ier s.?)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Géomètre grec et inventeur, actif au ier siècle après J.-C. à Alexandrie (Égypte), Héron a transmis à la postérité les connaissances mathématiques et techniques de Babylone et du monde gréco-romain.

Le travail de géométrie le plus important de Héron, les Metrica, n'a été découvert qu'en 1896. C'est un manuel, en trois volumes, de règles et de formules de géométrie que Héron a collectées auprès de sources diverses, certaines, sur l'aire et le volume des figures planes et des solides, remontant à Babylone. Le livre I énumère les méthodes permettant de calculer la surface de diverses figures planes et l'aire latérale de solides courants. On y trouve la formule de Héron (en fait due à Archimède) sur l'aire A d'un triangle, A = [s(sa)(sb)(sc)]1/2, dans laquelle a, b et c sont les longueurs des côtés du triangle et s est le demi-périmètre. Le livre I contient aussi une méthode itérative connue des Babyloniens (vers le IIe millénaire av. J.-C.) pour extraire la racine carrée d'un nombre par approximations successives (une variante de cette méthode itérative est souvent employée par les ordinateurs aujourd'hui). Le livre II fournit des méthodes de calcul du volume de divers solides, y compris les cinq solides réguliers platoniciens. Le livre III traite de la division de différentes figures planes et solides en plusieurs parties selon des proportions données.

Les autres travaux de géométrie attribués à Héron, Geometrica, Stereometrica, Mensurae, Geodaesia, Definitiones et Liber Geeponicus, contiennent des problèmes semblables à ceux des Metrica. Toutefois, les trois premiers ne sont certainement pas de la main de Héron dans leur forme actuelle et le sixième consiste essentiellement en de larges extraits du premier. Dioptra, un livre sur l'arpentage, est proche de ces ouvrages ; il contient une description de la dioptra, un appareil de visée utilisé aux mêmes fins que le théodolite d'aujourd'hui. Le traité contient aussi des applications de la dioptra pour mesurer des distances célestes et décrit une méthode permettant de calculer [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  HÉRON D'ALEXANDRIE ( I er s.?)  » est également traité dans :

ALEXANDRIE ÉCOLE MATHÉMATIQUE D'

  • Écrit par 
  • Jean ITARD
  •  • 1 764 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La formation des ingénieurs »  : […] Pour les ingénieurs, arpenteurs, architectes, nous avons l'abondante collection héronienne, souvent apocryphe, et de niveau généralement très bas, qui nous a été conservée par les Byzantins. Elle s'élève cependant dans les Métriques de Héron à des connaissances très honorables, comparables à celles de nos bacheliers. Bien que cet ouvrage soit du i er ou du ii e siècle de notre ère, il traite d'u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-mathematique-d-alexandrie/#i_12579

AUTOMATE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude BEAUNE, 
  • André DOYON, 
  • Lucien LIAIGRE
  •  • 6 638 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La liaison science-technique et l'automatisme »  : […] Jamais chez les grands automatistes de tous les temps la pensée technique n'a été coupée du savoir théorique. On peut se demander si Descartes ne fut pas redevable aux mécaniciens et aux savants passionnés d'automates d'avoir discerné l'identité entre l'intelligence « décomposant une équation en ses facteurs », en comprenant « la structure et la composition », et l'intelligence « décomposant et r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/automate/#i_12579

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Des fusées aux lanceurs

  • Écrit par 
  • Frederick I. ORDWAY III, 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 11 343 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « La fusée, clé des voyages dans l'espace »  : […] Il semble étrange que les auteurs d'utopies ou d'anticipations n'aient pratiquement jamais recouru à la fusée lorsqu'ils voulurent transporter leurs héros dans les royaumes mystérieux situés au-delà de la Terre ; et ceux, peu nombreux, qui firent appel à elle ne justifièrent pas scientifiquement leur choix. Pourquoi une telle mise à l'écart ou, à tout le moins, pourquoi une telle méconnaissance de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-conquete-de-l-des-fusees-aux-lanceurs/#i_12579

MACHINES SIMPLES

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 666 mots

Il est malaisé de déterminer le moment précis de l'apparition des différentes machines simples dans l'histoire de la civilisation ; le levier a sans doute été utilisé très tôt, peut-être avant la période historique, alors que la poulie et la balance, de conception plus difficile, lui sont bien postérieures. L'utilisation de la balance est attestée par les peintures égyptiennes anciennes et celle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/machines-simples/#i_12579

NUMÉRIQUE CALCUL

  • Écrit par 
  • Jean-Louis OVAERT
  •  • 5 702 mots

Dans le chapitre « Méthode des tangentes (ou de Newton) »  : […] L'école d' Alexandrie, et en particulier Archimède, utilise fréquemment des encadrements des racines carrées d'un nombre entier par des nombres rationnels. À cet effet, on utilise l' algorithme d'Euclide de divisions successives. Héron d'Alexandrie part d'une autre idée. Pour approcher a , il écrit a sous la forme a  =  r 2  +  b , où r est le plus grand des entiers p tels que p 2  ≤  a . Ainsi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calcul-numerique/#i_12579

ROBOTIQUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 709 mots

ii e  siècle avant J.-C. Héron d'Alexandrie, dans son traité sur les Automates , décrit de nombreux appareils utilisant cames, leviers et contrepoids, qui constituent à la fois des divertissements et des exploits mécaniques pour les techniciens de l'Antiquité hellénistique. 1725-1734 Basile Bouchon et Jean-Baptiste Falcon mettent au point, pour les machines textiles, un système de commande mécan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robotique-reperes-chronologiques/#i_12579

THERMODYNAMIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Arthur BIREMBAUT
  •  • 8 830 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le thermoscope de Héron d'Alexandrie »  : […] Un autre appareil thermoscopique fut conçu, vers 100 avant notre ère, par l'ingénieur Héron d'Alexandrie. Une boîte parallélépipédique pleine d'eau, munie d'une ouverture la faisant communiquer avec l'atmosphère, est surmontée par un ballon partiellement rempli d'eau ; un tube vertical plongeant dans la boîte débouche au-dessus du niveau de l'eau. Une branche d'un autre tube, en forme d'U renversé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermodynamique-histoire/#i_12579

Pour citer l’article

« HÉRON D'ALEXANDRIE (Ier s.?) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/heron-d-alexandrie/