HÉRODIADE ou HÉRODIAS (-17-39)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Connue dans la tradition chrétienne pour avoir demandé et obtenu la tête de Jean-Baptiste (Marc, vi, 14-29 ; Matth., xiv, 1-12), Hérodiade, fille d'Aristobule et de Bérénice, avait épousé en premières noces Hérode Philippe (différent du tétrarque du même nom). Lors d'un voyage à Rome, le demi-frère de ce dernier, Hérode Antipas, se lia à elle et l'épousa, en dépit d'un degré de parenté interdit par la loi juive (Hérodiade était la nièce d'Hérode Antipas, en tant que petite-fille d'Hérode le Grand, et sa belle-sœur, en tant qu'épouse de son demi-frère). Quand, en 39, son second mari fut exilé par Caligula, elle refusa la grâce proposée par l'empereur et elle l'accompagna à Lugdunum (« Lyon près d'Espagne », selon Josèphe ; sans doute s'agit-il de la localité des Pyrénées centrales, qui sera connue plus tard comme évêché sous le nom de Saint-Bertrand-de-Comminges).

La fille d'Hérodiade, Salomé, épousa le tétrarque Hérode Philippe. La séquence évangélique qui la concerne — insérée dans le récit de l'exécution du Baptiste — n'est pas sans évoquer le livre d'Esther (Marc, vi, cf. Esth, ii, 9 ; Marc, vi, 23, cf. Esth., v, 3).

—  André PAUL

Écrit par :

Classification


Autres références

«  HÉRODIADE ou HÉRODIAS (~17-39)  » est également traité dans :

FLAUBERT GUSTAVE

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 9 805 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Trois Contes » (1875-1877) »  : […] la trilogie (moderne, médiéval, antique) et pour en faire un livre, Flaubert rédige Hérodias, qui rassemble dans une narration d'une extrême intensité dramatique les éléments de l'intrigue politique, érotique et sanglante, qui aboutit en quelques heures à la décapitation de saint Jean-Baptiste. Contemporaine des toiles de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-flaubert/#i_5665

HÉRODE ANTIPAS (-21 env.-39) tétrarque de Galilée et de Pérée (-4-39)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 604 mots

Il répudie sa femme nabatéenne, Phasaelis, fille d’Aretas IV, souverain du royaume voisin, pour épouser Hérodiade, l’ancienne femme de son demi-frère, Hérode Philippe Ier. Le mariage déplaît à son ancien beau-père et contrarie ses sujets juifs en raison du degré de parenté (elle est à la fois sa nièce et sa belle- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herode-antipas/#i_5665

PALESTINE

  • Écrit par 
  • Ernest-Marie LAPERROUSAZ, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 31 610 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les deux derniers siècles de la Jérusalem juive : de la prise de la ville par Pompée (63 av. J.-C.) à la fin de la « Guerre d'Hadrien » (135 apr. J.-C.) »  : […] père, il bâtit notamment la ville de Tibériade au bord du lac qui tient d'elle l'un de ses noms. Répudiant la fille du roi des Nabatéens, il épouse sa nièce, Hérodiade, divorcée d'Hérode-Philippe, son demi-frère à lui. Jean-Baptiste aurait payé de sa vie ses protestations contre ce mariage. Poussé par Hérodiade, Hérode Antipas intrigue pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palestine/#i_5665

SALOMÉ, princesse juive (morte vers 72)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 446 mots

Selon l’historien juif Flavius Josèphe, Salomé, princesse juive morte vers 72 après J.-C., est la fille d’Hérodiade et la belle-fille d’Hérode Antipas (21 av. J.-C. env.-3 apr. J.-C.), tétrarque de Galilée et de Pérée, fils d’Hérode Ier le Grand (73 av. J.-C.-4 apr. J.-C.). Elle se marie deux fois, tout d’abord avec le tétrarque Hérode […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salome/#i_5665

Pour citer l’article

André PAUL, « HÉRODIADE ou HÉRODIAS (-17-39) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/herodiade-herodias/