KEYSERLING HERMANN VON (1880-1946)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Könno, en Livonie, le comte de Keyserling appartenait à une vieille famille de la noblesse allemande installée dans les provinces baltiques. Lorsqu'il meurt, âgé de soixante-six ans, à Innsbruck, il a parcouru toute la planète et longuement visité l'Inde, la Chine, le Japon, l'Amérique. L'immense succès du Journal de voyage d'un philosophe (Reisetagebuch eines Philosophen), commencé en 1913, mais terminé en 1918 et publié en 1919, lui a sans nul doute donné le sentiment d'une mission à remplir. Elle a été accomplie avec la création, à Darmstadt, en 1920, de l'école de Sagesse dont les publications — les cahiers du Weg zur Vollendung et les annales du Leuchter — ont contribué à répandre la philosophie de son fondateur.

On peut aujourd'hui s'étonner du concert d'éloges qui a accueilli chacun des livres de Keyserling, notamment en France où la quasi-totalité de l'œuvre postérieure au Journal a été traduite et les idées qu'elle développe de bonne heure étudiées, en particulier par M. Boucher (La Philosophie de Hermann Keyserling, 1927). On y relève, en effet, et singulièrement dans les trois ouvrages écrits directement en français — La Vie intime, La Révolution mondiale et les responsabilités de l'esprit, L'Art de la vie —, des considérations faciles sur le conflit des générations, le « désordre fécond », la nécessaire union de la pensée et de la vie, etc.

On y retrouve également nombre de thèmes dont la constante récurrence dans la pensée allemande a été admirablement dégagée par E. Vermeil (L'Allemagne. Essai d'explication, 1945). Mais s'y ajoutent de brillantes réflexions sur le destin de la civilisation occidentale — Le Monde qui naît (Die neuentstehende Welt, 1926) —, la richesse de la culture orientale, les « figures symboliques » — Schopenhauer, Spengler, Kant, Jésus le Mage (Mensche als Sinnbilder, 1926) — et surtout des analyses pénétrantes du monde moderne — Analyse spectrale de l'Europe, Psychanalyse de l'Amérique, Méditations [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-V-Sorbonne, secrétaire général de L'Année sociologique

Classification

Pour citer l’article

Bernard VALADE, « KEYSERLING HERMANN VON - (1880-1946) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-von-keyserling/