KOLBE HERMANN (1818-1884)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le chimiste allemand Adolph Wilhelm Hermann Kolbe est né le 27 septembre 1818 à Elliehausen, près de Göttingen (Basse-Saxe). Il fut le premier à réaliser la synthèse d'un composé organique à partir de substances inorganiques.

Après avoir étudié la chimie avec Friedrich Wöhler, Kolbe devint assistant de Robert Bunsen à l'université de Marbourg en 1842 et assista Lyon Playfair à l'université de Londres. De 1847 à 1851, il fut engagé pour éditer le Dictionnaire de chimie pure et appliquée (Handwörterbuch der reinen und angewandten Chemie), écrit par Justus von Liebig et Friedrich Wöhler. Puis Kolbe succéda à Bunsen à Marbourg ; en 1865, il rejoignit l'université de Leipzig.

Kolbe pensait que les composés organiques pouvaient être obtenus à partir de composés inorganiques, directement ou indirectement, par le biais de substitutions. Il valida sa théorie en convertissant du sulfure de carbone en acide acétique (1843-1845), en plusieurs étapes. Introduisant une nouvelle représentation des radicaux structurels, il contribua à l'établissement de la théorie structurale. Il prédit également l'existence d'alcools secondaires et tertiaires.

Il travailla sur l'électrolyse des sels d'acides gras et d'autres acides, et prépara l'acide salicylique, servant à fabriquer l'aspirine. Avec sir Edward Frankland, il découvrit que les nitriles pouvaient être hydrolysés en acides. En tant que rédacteur en chef du Journal für praktische Chemie (à partir de 1869), il critiqua parfois sévèrement les ouvrages et travaux d'autres chimistes.

Kolbe décéda le 25 novembre 1884 à Leipzig (Allemagne).

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« KOLBE HERMANN - (1818-1884) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-kolbe/