KING HENRY (1892-1982)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Avant de débuter au cinéma comme acteur vers 1912, Henry King avait participé à de nombreux spectacles de vaudeville et de théâtre itinérant. Il poursuivit son expérience de comédien jusqu'au début des années vingt, et se convertit à la réalisation en 1916. Cette première période « primitive » exalte essentiellement l'esprit pionnier américain. Le souci majeur d'Henry King était de reconstituer une atmosphère et d'établir les codes de narration les plus directs. Ce cinéma de la première période évoque celui de ses contemporains — Ince et Griffith. Un de ses films les plus connus, produit par la compagnie qu'il avait créée avec l'acteur Richard Barthelmess, reste Tol'able David en 1921. Puis il affirme son statut de réalisateur avec des œuvres telles que Romola et surtout la première version de Stella Dallas en 1925. Sa vision de la communauté américaine se retrouve dans la plupart des films réalisés sous la bannière de la 20th Century Fox. Darryl Zanuck lui signe un contrat au début des années trente. Parmi les films les plus célèbres de cette époque, citons State Fair (1933), qui connaît deux nouvelles versions respectivement en 1945 et en 1962 ; L'Incendie de Chicago (1938), qui lui permet de développer des situations dignes des epics les plus célèbres du cinéma hollywoodien, sans négliger les rapports au sein d'une communauté, élément essentiel de ses films. La même année, avec les mêmes acteurs — Tyrone Power et Alice Faye —, il tourne Alexander's Ragtime Band, titre d'une chanson d'Irving Berlin. Henry King reste encore fidèle à Tyrone Power dans une autre production historique, Jesse James (1939), avec également Henry Fonda. Parmi ses films des années trente, il serait injuste de ne pas mentionner Ramona (1936), Lloyds of London (1936) et Chad Hannah (1940). Au cours de la décennie suivante, il alterne films d'aventures à budget honnête (The Black Swann, 1942) et superproductions comme Le Chant de Bernadette (1943), qui fut particulièrement distingué lors de la remise des oscars. En 1944, Wilson ne connaît pas le même sort. Heureusement, Capitaine de Castil [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

André-Charles COHEN, « KING HENRY - (1892-1982) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-king/