HENRI X LE SUPERBE (1100 env.-1139) duc de Bavière (1126-1139)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils unique du Welf Henri le Noir, duc de Bavière (mort en 1126), Henri le Superbe échoua dans ses ambitions de prétendant à l'Empire. Son père, en tant que roi de Germanie, avait aidé à l'élection de Lothaire de Supplinburg, duc de Saxe, contre la promesse que son fils épouserait Gertrude, l'unique héritière du duché de Saxe. Devenu gendre de Lothaire III, Henri représente la première fortune de l'Empire, après celle du roi. Il possède la Bavière actuelle, à laquelle s'ajoute la majeure partie de l'Autriche moderne. Par son mariage, il peut espérer devenir duc de Saxe, c'est-à-dire de la Basse-Saxe et de presque toute la Rhénanie-Westphalie. En 1133, son beau-père s'est fait attribuer par le pape, avec droit de succession pour son gendre, les domaines italiens légués au Saint-Siège par la margravine Mathilde de Toscane.

Allié fidèle de Lothaire III pendant ses expéditions italiennes de 1132-1133 et 1136-1137, il en profite pour occuper la Toscane et pacifier la campagne romaine.

C'est à lui que Lothaire remet en mourant les Reichsinsignien, qui font de lui l'héritier désigné. Mais, en 1138, les électeurs lui préfèrent Conrad de Hohenstaufen, héritier des Saliens, moins puissant que lui. Celui-ci lui réclame les insignes du pouvoir impérial. Henri y met comme condition de recevoir l'investiture du duché de Saxe. Devant le refus de l'Empereur, il se révolte. Conrad de Hohenstaufen le dépouille alors de ses fiefs au profit d'Albert l'Ours et des Babenberg d'Autriche.

Après sa mort (1139), ses héritiers poursuivront sa lutte, quoique Conrad III ait pu croire un moment avoir trouvé la solution en mariant la veuve du duc de Bavière à un Babenberg, à qui il donne le duché, tandis qu'il attribue le duché de Saxe au fils d'Henri le Superbe, Henri le Lion, âgé de treize ans.

—  Anne BEN KHEMIS

Écrit par :

  • : archiviste-paléographe, conservateur à la Bibliothèque nationale de Tunis

Classification

Autres références

«  HENRI X LE SUPERBE (1100 env.-1139) duc de Bavière (1126-1139)  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne médiévale

  • Écrit par 
  • Pierre-Roger GAUSSIN
  •  • 14 146 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'Allemagne dans la première moitié du XIIe siècle »  : […] Au début du xii e  siècle, la limite de l'Empire, comme celle du christianisme, restait, à peu de chose près, comme trois siècles plus tôt, sur l'Elbe et la Saale. Tous les efforts accomplis au x e  siècle par les Otton pour assujettir les territoires de l'Est s'étaient terminés par des échecs. La dynastie franconienne s'était désintéressée de ces régions. Le seul résultat de l'œuvre des Otton ava […] Lire la suite

CONRAD III (1093-1152) empereur germanique (1138-1152)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 536 mots

Neveu par sa mère du dernier des Saliens, Conrad III était le frère de Frédéric de Hohenstaufen, candidat malheureux, quoique héritier en titre, de la précédente élection. Il fut élu, pour avoir été choisi par le légat du pape en Germanie, l'archevêque de Trèves. Les princes électeurs le préféraient, parce que moins puissant, à Henri le Superbe qui était duc de Bavière, duc de Saxe et possédait le […] Lire la suite

Pour citer l’article

Anne BEN KHEMIS, « HENRI X LE SUPERBE (1100 env.-1139) duc de Bavière (1126-1139) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-x-le-superbe/