HÉLIOGRAVURE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cousin issu de germain de Nicéphore Niépce (1765-1833), l'inventeur de l'héliographie nommée par la suite photographie, Abel Niepce de Saint-Victor (1805-1870) propose en 1853 une technique d'impression sur papier des images photographiques. Par une lettre datée du 23 mai, il indique comment, après avoir repris les recherches de Nicéphore Niépce sur les propriétés du bitume de Judée soumis à l'action de la lumière, il prépare une plaque d'acier recouverte d'une fine couche de vernis composé d'une solution de bitume dans un mélange de benzine et d'essence de citron. Exposé au soleil à travers un positif transparent, ce vernis devient insoluble dans la benzine. Après dépouillement, c'est-à-dire nettoyage à la benzine, on obtient sur la plaque une reproduction de l'original dont les parties claires sont occupées par le vernis non dissous et les ombres par l'acier nu. L'attaque, par un bain acide, creuse ces zones non protégées par le vernis et destinées à recevoir l'encre de l'impression finale. Ce procédé de gravure héliographique permettra l'édition en 1854 du livre Photographie zoologique, de Louis Rousseau et Achille Devéria, imprimé par Riffaut. Niepce de Saint-Victor lui donnera en 1855 le nom d'héliogravure.

—  Hervé LE GOFF

Écrit par :

Classification


Autres références

«  HÉLIOGRAVURE  » est également traité dans :

BURKHARD BALTHASAR (1944-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 456 mots

Photographe spécialisé dans les clichés en noir et blanc jouant des dégradés de gris, Balthasar Burkhard est un adepte des grands formats sériels. Après un apprentissage auprès du photographe Kurt Blum, Balthasar Burkhard, né à Berne (Suisse) en 1944, est engagé à la fin des années 1960 comme photographe documentaliste attitré de la Kunsthalle de Berne, alors dirigée par Harald Szeemann. Au fils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/balthasar-burkhard/#i_33616

IMPRIMERIE

  • Écrit par 
  • Isabelle ANTONUTTI, 
  • Jean-Pierre DRÈGE, 
  • Henri-Jean MARTIN
  • , Universalis
  •  • 14 457 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « 1945-2000 : la convergence des technologies »  : […] Après le rythme effréné qu’a connu le siècle précédent, le début du xx e absorbe, perfectionne et intègre les différents procédés, mais le système technique fondé sur le plomb parvient à ses limites. La composition est à saturation. Les recherches s’orientent vers des techniques de composition photographique. La publicité, les brochures, les cat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imprimerie/#i_33616

NÈGRE CHARLES (1820-1880)

  • Écrit par 
  • Elvire PEREGO
  •  • 630 mots

Mort dans l'oubli, dans sa ville natale de Grasse, le 16 janvier 1880, le photographe français Charles Nègre a été redécouvert en 1936, à la faveur des grandes expositions photographiques à caractère rétrospectif, organisées à Paris et à New York. En 1963, une première monographie, entreprise par le collectionneur André Jammes, lui fut consacrée. Depuis cette date, les expositions se sont multipli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-negre/#i_33616

PHILATÉLIE

  • Écrit par 
  • Jacques HANOUNE
  •  • 7 025 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Fabrication des timbres-poste »  : […] Plusieurs techniques sont utilisées pour reproduire le dessin des timbres. La première technique utilisée en France a été la typographie , où l'encre est déposée par les saillies de l'empreinte. Elle laisse des contours nets, donne des aplats bien foncés et peut provoquer au verso une légère saillie appelée foulage. Très utilisée pour tous les timbres français jusqu'en 1928 e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philatelie/#i_33616

Pour citer l’article

Hervé LE GOFF, « HÉLIOGRAVURE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/heliogravure/