ḤANUKKĀH

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fête de la Dédicace, fête de la Lumière ou fête des Maccabées, la Ḥānukkāh (en hébreu : « inauguration » ou « dédicace ») est la fête juive qui commémore la Nouvelle Dédicace (en ~ 165) du second Temple de Jérusalem, trois ans après sa profanation par Antiochus IV Épiphane, roi de Syrie ; cette consécration avait marqué l'échec des tentatives de celui-ci pour supprimer la foi juive. La Ḥānukkāh commence le 25 du mois de kislev (en décembre) et dure huit jours. Le rite principal de la Ḥānukkāh consiste à allumer sur un candélabre à plusieurs branches une chandelle le premier soir, deux le second, et ainsi de suite ; ce rite a une signification spirituelle ; il représente l'expansion constante de la foi juive : la célébration rappelle aussi une anecdote du Talmud qui raconte comment une petite provision d'huile non profanée, tout juste suffisante pour une journée, a miraculeusement brûlé au Temple pendant huit jours, jusqu'à ce que de l'huile nouvelle pût être obtenue. Pendant cette fête, il est de coutume que les enfants reçoivent des cadeaux et s'adonnent à des jeux.

—  Richard GOULET

Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle, chargé de recherche au C.N.R.S.

Classification

Autres références

«  HANUKKAH  » est également traité dans :

JUDAÏSME - Histoire des Hébreux

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 11 020 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le régime asmonéen (165-63 av. J.-C.) »  : […] La guerre populaire contre les Séleucides dure vingt ans. Mais très vite Jérusalem est libérée, le Temple purifié et rendu au culte du Dieu d'Israël ; une fête commémore l'événement, Ḥānukkāh (l'« inauguration »). En 145, l'appui de Rome ayant été sollicité et obtenu par les Juifs, le souverain de Syrie reconnaît l'indépendance du pays. Simon Macchabée est investi Sar-Am-El (« prince du peuple de […] Lire la suite

JUIVES FÊTES

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 1 144 mots
  •  • 1 média

Les fêtes juives sont mobiles dans le calendrier civil, du fait qu'elles suivent le calendrier lunaire. Commençant en automne, ce dernier comprend les mois suivants : tišri , ḥešwan , kislew , ṭebet , šebat , adar , nissan , iyar , sivan , tammuz , ab , élūl . Afin de combler le retard pris dans la succession des saisons, au terme de chaque cycle de dix-neuf ans, sept années sont dites embolismiqu […] Lire la suite

RÉVOLTE DES MACCABÉES

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 255 mots

Rentrés dans leur patrie grâce à Cyrus (— 515), ayant rebâti le Temple de Jérusalem, les Juifs passent de la suzeraineté perse à celle d'Alexandre et de ses successeurs d'Égypte puis de Syrie, Lagides puis Séleucides. Antiochos IV Épiphane instaure le paganisme en Judée, dédie le Temple à Zeus, interdit sous peine de mort le sabbat, la néoménie (solennité du nouveau mois lunaire), la circoncision, […] Lire la suite

Pour citer l’article

Richard GOULET, « ḤANUKKĀH », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hanukkah/