ENZENSBERGER HANS MAGNUS (1929- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'avènement de la « normalité »

Ses premiers poèmes, couronnés dès 1963 par le prix Büchner, sont à des années-lumière des évocations de la nature chères à la poésie de l'immédiat après-guerre, tout en étant également très éloignés des traditions littéraires représentées tant par Bertolt Brecht (1898-1956) que par Gottfried Benn (1886-1956). Très tôt, Enzensberger a trouvé ses sources dans un champ beaucoup plus large qui n'excluait aucune des avant-gardes européennes, comme l'atteste l'anthologie qu'il publia en 1969, Museum der modernen Poesie (Musée de la poésie moderne).

Dans les années 1970, ses travaux révèlent une lente prise de distance avec l'utopie sociale. Alors que dans ses essais et dans Der kurze Sommer der Anarchie (1972 ; Le Bref Été de l'anarchie, 1975), roman-montage sur l'anarchiste espagnol Buenaventura Durruti, les braises de la révolution ne sont pas encore éteintes, son long poème Der Untergang der Titanic (1978 ; Le Naufrage du Titanic, 1981) donne lieu à un nouveau questionnement : comment l'art peut-il, avec ses moyens, rendre compte de l'échec, de la catastrophe ? Toutefois Enzensberger ne succombe pas à la résignation oublieuse du passé, propre à cette décennie qui voit émerger en littérature « la nouvelle subjectivité ». Les poèmes publiés dans les années 1970, comme Mausoleum (1975 ; Mausolée, 1987), se détachent nettement, bien que sans didactisme, de la production poétique de ses contemporains empêtrée dans le quotidien et l'expression du « moi ».

Grand voyageur, traducteur de plusieurs langues dont le français, Enzensberger fait de fréquents séjours à l'étranger (Italie, Norvège, France, États-Unis, Cuba, U.R.S.S.), qui lui fournissent la matière de plusieurs essais, comme en 1970 Das Verhör von Habana (L'Interrogatoire de la Havane). Il publie de nombreuses traductions et fait connaître en Allemagne Pablo Neruda, Octavio Paz, Lars Gustafsson, et bien d'autres encore.

Au cours de la décennie suivante, il publie ses essais les plus importants : [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : directrice de l'association Les Amis du roi des Aulnes, traductrice

Classification

Autres références

«  ENZENSBERGER HANS MAGNUS (1929- )  » est également traité dans :

HAMMERSTEIN OU L'INTRANSIGEANCE (H. M. Enzensberger) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 1 039 mots

Paru en 2008, Hammerstein oder der Eigensinn (Hammerstein, ou l'Intransigeance, traduction de Bernard Lortholary, Gallimard, 2010) est un livre inclassable. Son auteur, Hans Magnus Enzensberger, précise dans la Postface qu'il ne s'agit là ni d'un roman, ni d'un travail d'historien sur les terres desque […] Lire la suite

ALLEMANDES (LANGUE ET LITTÉRATURES) - Littératures

  • Écrit par 
  • Nicole BARY, 
  • Claude DAVID, 
  • Claude LECOUTEUX, 
  • Étienne MAZINGUE, 
  • Claude PORCELL
  •  • 22 521 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « 1970-1989 : dépolitisation et souci de soi »  : […] Les années 1970 marquent le début d'une ère nouvelle, qui coïncide avec la fin des « guerres de libération » dans le monde, l'échec de Mai-68, l'arrivée au pouvoir de la coalition socio-libérale en Allemagne de l'Ouest, la montée du terrorisme et la répression qui l'accompagna, et enfin la prise de conscience écologiste. Il s'agit alors pour la jeune génération de régler ses comptes avec les écriv […] Lire la suite

GROUPE 47

  • Écrit par 
  • Pierre GIRAUD
  •  • 2 680 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un organe de promotion de la littérature allemande contemporaine »  : […] Désormais, les participants, toujours plus nombreux, du Groupe 47 vont susciter des orientations nouvelles, plus diverses et plus riches. Les problèmes de l'identité, les malaises de la civilisation technicienne occupent une large place. Le ton devient sarcastique ou grinçant. Le grotesque, ou le bizarre, foisonne. Ilse Aichinger, qui lit sa célèbre nouvelle Histoire d'un miroir ( Spiegelgeschic […] Lire la suite

VIOLENCE

  • Écrit par 
  • Yves MICHAUD
  •  • 8 198 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Violence, État et société »  : […] D'autres approches de la violence la rapportent non plus à la situation intersubjective mais aux relations entre des êtres sociaux formant, plus ou moins difficilement, des communautés. Dans son Léviathan (1651) Thomas Hobbes interprète l'état de nature comme une situation instable. Ce n'est pas que l'homme y soit irrémédiablement l'ennemi de son prochain. Mais l'absence de règle commune a pour c […] Lire la suite

Pour citer l’article

Nicole BARY, « ENZENSBERGER HANS MAGNUS (1929- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-magnus-enzensberger/