Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

HANDISPORT

Les disciplines sportives

De multiples disciplines sont proposées aux handicapés, comme activité de loisir ou en compétition. Nous nous attacherons ici aux sports paralympiques.

Sports d'été

À l'instar des jeux Olympiques, l' athlétisme est la discipline reine des jeux Paralympiques. Les épreuves sont ouvertes à de multiples handicapés (paraplégiques, tétraplégiques et assimilés, amputés, déficients visuels, infirmes moteurs cérébraux). Des épreuves d'athlétisme figurèrent aux Jeux internationaux de Stoke Mandeville en 1952 ; l'athlétisme est sport paralympique depuis la première édition des Jeux, en 1960. Ce sport comprend des épreuves debout et en fauteuil, dont les célèbres 1 500 mètres-fauteuil pour les hommes et 800 mètres-fauteuil pour les femmes. Les disciplines sont les mêmes que pour les valides, à l'exception du saut à la perche et du lancer du marteau, qui ne figurent pas au programme pour des questions de sécurité. L'athlétisme handisport se pratique dans une centaine de pays. Le programme des Jeux de Londres, en 2012, compte cent soixante épreuves d'athlétisme. En revanche, l'athlétisme n'est pas une discipline de loisir très populaire, en raison à la fois du manque d'infrastructures adaptées et du caractère « mesurable » de ce sport, lequel incite avant tout à la compétition. Le marathon fait néanmoins exception : de multiples athlètes en fauteuil participent aux épreuves urbaines de masse.

L' aviron concerne presque tous les handicapés (paraplégiques, poliomyélitiques, amputés, déficients visuels). Des programmes d'aviron adaptés furent initiés au milieu des années 1970 dans quelques pays, puis des démonstrations eurent lieu à l'occasion des Championnats du monde en 1993 ; l'aviron est sport paralympique depuis 2008. Cette discipline complète exige maîtrise de soi, coordination, endurance musculaire, esprit d'équipe... Elle peut se pratiquer en rivière ou en mer, comme sport de loisir, de découverte ou de compétition. Concernant la pratique de loisir, tous types d'embarcations, sous réserve du respect des consignes de sécurité, sont proposés (yoles, outriggers, canoës...). En revanche, aux jeux Paralympiques, seuls le skiff, le double-scull et le quatre barré sont au programme, soit quatre épreuves (trois pour les hommes, une pour les femmes). Par ailleurs, l'aviron peut donner lieu à des compétitions en salle, sur ergomètre, un engin qui sert à l'entraînement.

Le basket-ball en fauteuil roulant, également appelé handibasket ou basket-fauteuil, se développa dès 1945 au centre de rééducation de Stoke Mandeville et fut l'une des deux disciplines des premiers Jeux de Stoke Mandeville en 1948 ; il s'agit d'un des sports les plus spectaculaires et les plus populaires, pour les compétitions de haut niveau comme pour les activités de loisir (on compte plus de vingt-cinq mille pratiquants de haut niveau, dans quelque quatre-vingts pays). Il est ouvert aux paraplégiques, tétraplégiques et assimilés, aux amputés des membres inférieurs, aux personnes atteintes d'un handicap physique entraînant une perte fonctionnelle. Les règles et les équipements sont les mêmes que pour le basket-ball des valides.

La boccia (ou boulingrin) est un sport sans équivalent chez les valides, qui rappelle la pétanque. Cette discipline concerne les infirmes moteurs cérébraux, tétraplégiques et assimilés, myopathes, amputés. Il s'agit de lancer des balles en cuir remplies de sable, pesant de 270 à 290 grammes pour un diamètre de 8,2 centimètres, le plus près d'un « but », une sorte de cochonnet blanc servant de cible dénommé jack. Chaque joueur dispose de six balles (six rouges et six bleues, respectivement) ; à la fin de chaque manche, le nombre de balles d'une des deux couleurs situées plus près du [...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Esther Vergeer, championne de tennis en fauteuil roulant - crédits : Julian Finney/ Getty Images

Esther Vergeer, championne de tennis en fauteuil roulant

Oscar Pistorius - crédits : Julian Finney/ Getty Images

Oscar Pistorius

Autres références

  • SPORT (Histoire et société) - Sociologie

    • Écrit par Universalis, Christian POCIELLO
    • 9 919 mots
    • 3 médias
    ...handicapés continuent de souffrir de discrimination (quasi-exclusion du marché du travail, difficultés d'accès aux édifices publics, aux transports, etc.), le handisport fait tomber certaines barrières. Héritière de la Fédération sportive des handicapés physiques de France, créée en 1963, la Fédération française...

Voir aussi