LI NING (1963- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Gymnaste chinois. Li Ning obtint six médailles lors des jeux Olympiques de Los Angeles en 1984, lesquels voyaient le retour de la Chine aux Jeux. Il créa par la suite une société, Li Ning Company Limited, fabriquant vêtements et chaussures de sport.

Li Ning est né le 8 septembre 1963 à Liuzhou, dans la région autonome du Guangxi. Il s'initie à la gymnastique dès l'âge de huit ans et intègre l'équipe nationale en 1980. Le jeune Li Ning se fait remarquer au niveau international aux Universiades de 1981 : il termine premier au sol et au cheval-d'arçons. Aux jeux Olympiques de 1984, une légère erreur aux barres parallèles lui coûte le titre au concours général : il termine troisième, devancé par le Japonais Koji Gushiken et l'Américain Peter Vidmar. Il obtient néanmoins trois médailles d'or (anneaux, sol, cheval-d'arçons) et deux médailles d'argent (saut de cheval et concours général par équipes). Ses performances lui valent en Chine le surnom de « Prince de la gymnastique ».

En raison d'une blessure à la cheville, il réalise de piètres performances aux jeux Olympiques de Séoul, en 1988. Sur cet échec, le gymnaste décide de mettre un terme à sa carrière. Il envisage un moment de devenir entraîneur de gymnastique, mais il préfère rejoindre le groupe Jianlibao, spécialisé dans les boissons sportives, et se lance dans les affaires. Il crée ainsi en 1990 sa propre marque de vêtements de sport, Li-Ning. Choisie pour habiller de nombreuses délégations sportives lors des grands événements internationaux, la société enregistre d'excellents chiffres de ventes en Chine. Li Ning fonde également une école de gymnastique internationale aux États-Unis. Le 8 août 2008, il est le dernier porteur de la torche dans le stade national et, au terme d'une course aérienne le long du toit du « nid d'oiseau », embrase la vasque olympique.

—  Universalis

Classification

Les derniers événements

6-9 février 2021 Chine. Fin de la mission de l'OMS à Wuhan.

Li Wenliang, victime de la Covid-19, survenue il y a un an. Il avait été l’un des premiers à mettre en garde contre le coronavirus apparu à Wuhan et avait été pour cela accusé de propager de fausses informations, avant d’être réhabilité. Le 9, la mission sur les origines du SARS-CoV-2, mandatée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Chine […] Lire la suite

22-28 mai 2020 Chine. Pression de l'Assemblée nationale populaire sur Hong Kong.

Li Keqiang déclare que la pandémie de Covid-19 « n’est toujours pas terminée » dans le pays. Il renonce exceptionnellement à présenter un objectif de croissance pour l’année en cours. « Nous sommes confrontés à des risques sans précédent dans notre développement et nous le resterons dans les prochaines années », reconnaît-il. Au sujet de la situation […] Lire la suite

4-17 avril 2020 Chine. Début du déconfinement de la ville de Wuhan.

Li Wenliang, réhabilité après avoir été interpellé en janvier pour avoir publié des informations sur le virus. Le 8, la ville de Wuhan (Hubei), foyer initial de l’épidémie de Covid-19 dans le monde, engage son processus de déconfinement. Le 8 également, le président Xi Jinping, lors d’une réunion du comité permanent du bureau politique du Parti communiste […] Lire la suite

2-29 février 2020 Chine. Propagation de l'épidémie de coronavirus.

Li Wenliang, l’un des huit médecins chinois interpellés début janvier pour avoir publié des informations sur le virus, puis réhabilités, suscite une vague inédite de critiques des autorités sur les réseaux sociaux. Le 12, le comité permanent du bureau politique du Parti communiste chinois (PCC) limoge le secrétaire du PCC de Wuhan ainsi que celui du […] Lire la suite

14 avril 2019 Finlande. Percée de l'extrême droite aux élections législatives.

Li Andersson – 8,2 p. 100 des voix et 16 députés. Le parti Réforme bleue, créé par les dissidents des Vrais Finlandais qui avaient choisi de demeurer au sein de la coalition gouvernementale à la suite de la rupture entre Juha Sipilä et Jussi Halla-aho, en juin 2017, n’obtient aucun élu. Le taux de participation est de 72,8 p. 100. […] Lire la suite

Pour citer l’article

« LI NING (1963- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/li-ning-1963/