KATO SAWAO (1946- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sawao Kato fut sans doute le plus brillant représentant de l'école japonaise de gymnastique masculine qui multiplia les succès dans les années 1960 et 1970. Il remporta notamment huit titres olympiques. Kato était réputé pour sa grande rigueur, son sang-froid et exécutait les divers mouvements avec une extrême application.

Né le 11 octobre 1946 dans la préfecture de Niigata, Sawao Kato étudie à l'université des sciences de l'éducation de Tōkyō (aujourd'hui université de Tsukuba). Ce fils d'un ingénieur, entraîné par Akimoto Kaneko, brille déjà lors des jeux Olympiques de Mexico, en 1968. En effet, il remporte la médaille d'or du concours général individuel, à l'issue d'un duel serré avec le Soviétique Mikhaïl Voronine, et est champion olympique par équipes. Outre ces deux titres, il se voit décerner l'or au sol et le bronze aux anneaux. Quatre ans plus tard, à Munich, Kato est à son sommet. Il remporte de nouveau la médaille d'or au concours général individuel, devant ses compatriotes Eizo Kenmotsu et Akinori Nakayama, et par équipes. Il s'adjuge également la médaille d'or aux barres parallèles ainsi que deux médailles d'argent, au cheval-d'arçons et à la barre fixe. Le gymnaste nippon se distingue encore à Montréal en 1976. Lors du concours par équipes, le Japon remporte pour la cinquième fois consécutivement le concours général par équipes aux Jeux, d'un rien devant les Soviétiques (576,850 points contre 576,450 points), Kato demeurant le leader de la formation. Il doit néanmoins se contenter de la médaille d'argent du concours général individuel, devancé par le Soviétique Nikolaï Andrianov. Mais il obtient la médaille d'or aux barres parallèles.

Après avoir mis un terme à sa carrière sportive, il devient enseignant à l'université de Tsukuba et entraîneur de gymnastique.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« KATO SAWAO (1946- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sawao-kato/