CHAKLINE BORIS (1932-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Gymnaste soviétique. Boris Chakline fut, dans le sillage de Victor Tchoukarine d'abord, puis au côté de Youri Titov et Albert Azarian, l'un des piliers de l'équipe soviétique de gymnastique qui s'illustra dans les années 1950 et 1960 et disputa le leadership mondial aux Japonais. Il a remporté treize médailles aux jeux Olympiques, dont sept en or. Très tôt orphelin, il est élevé dans le petit village d'Ishim par ses grands-parents. Sa détermination et son talent lui permettent d'intégrer l'équipe nationale soviétique de gymnastique. Il se voit sélectionné pour les jeux Olympiques de Melbourne en 1956 et s'impose au cheval-d'arçons, son meilleur agrès, ainsi que dans le concours par équipes. Mais c'est aux Jeux de Rome, en 1960, qu'il donne la pleine mesure de son talent. Il remporte le concours général, devant le Japonais Takashi Ono, s'impose au cheval-d'arçons de nouveau, au saut de cheval, aux barres parallèles. Il est également médaillé d'argent aux anneaux, de bronze à la barre fixe. Néanmoins, le titre olympique par équipes échappe aux Soviétiques, devancés par les Japonais. En 1964, à Tōkyō, il est champion olympique à la barre fixe. Boris Chakline fut par ailleurs champion du monde du concours général en 1958. Après sa carrière sportive, il sera, notamment, entraîneur de l'équipe d'Ukraine de gymnastique et membre du comité technique de la Fédération internationale de gymnastique.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« CHAKLINE BORIS - (1932-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/boris-chakline/