VAN SANT GUS (1952- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Embrassée d’un regard rapide, la carrière de Gus Van Sant ressemble à celle d’un dilettante. Il débute avec Mala Noche (1985), précédé de courts-métrages expérimentaux dont l’un, The Discipline of DE (1978), est inspiré par William S. Burroughs. Dix ans plus tard, il devient un cinéaste de studio d’envergure internationale en réalisant un film de commande pour la Columbia, To Die For (Prête à tout). Mais après quatre films grand public, Van Sant prend un nouveau virage, cette fois avec quatre films formalistes et déroutants, de Gerry (2002) à Paranoid Park (2007). Depuis une dizaine d’années, le réalisateur conjugue les deux courants, acceptant la forme de cinéma imposée par le système hollywoodien pour mieux la subvertir de l’intérieur.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : critique et historien de cinéma, chargé de cours à l'université de Paris-VIII, directeur de collection aux Cahiers du cinéma

Classification


Autres références

«  VAN SANT GUS (1952- )  » est également traité dans :

ELEPHANT (G. Van Sant)

  • Écrit par 
  • N.T. BINH
  •  • 1 029 mots

Réalisateur singulier, Gus Van Sant débuta au milieu des années 1980, avec des films longtemps restés inédits en France (Mala Noche, 1985). Également peintre, musicien et photographe, il a élu domicile à Portland, dans l'Oregon. C'est dans cette ville qu'il situe l'action de la plupart de ses films. Avec Drugstore Cowb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elephant-g-van-sant/#i_46601

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Le théâtre et le cinéma

  • Écrit par 
  • Geneviève FABRE, 
  • Liliane KERJAN, 
  • Joël MAGNY
  •  • 9 417 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Un archipel cinématographique »  : […] C'est dans ce sens qu'on a pu dire que l'essentiel du cinéma américain qu'on apprécie en France est le produit des indépendants. Mais l'augmentation des coûts de production, lié à l'utilisation de technologies de pointe comme à l'augmentation des frais de production, en particulier les cachets des acteurs, menace cette indépendance. Cela n'a pas empêché l'émergence de véritables auteurs. Le cas le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-le-theatre-et-le-cinema/#i_46601

Pour citer l’article

Joël MAGNY, « VAN SANT GUS (1952- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gus-van-sant/