BATAILLES NAVALES(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

  • 17 octobre 1855 Bombardement de Kinburn, durant la guerre de Crimée. La forteresse russe sur la mer Noire est détruite par trois « batteries flottantes » françaises, armées de canons rayés tirant des obus explosifs, protégées par un blindage, préfiguration des bâtiments cuirassés.

  • 9 mars 1862 Combat de Hampton Roads durant la guerre de Sécession (embouchure de la James, Virginie). Duel d'artillerie de plusieurs heures entre le Merrimack, frégate à vapeur confédérée sur laquelle avaient été rivés des rails de chemin de fer, et le Monitor, le premier bâtiment cuirassé à tourelles, construit par les fédéraux (nordistes). L'affrontement, sans résultat, démontra l'efficacité du blindage et relança la course entre le canon et la cuirasse.

  • 20 juillet 1866 Bataille de Lissa (actuelle île de Vis, Adriatique). Victoire autrichienne sur l'Italie, où le bâtiment de l'amiral Tegetthof éperonna et coula le cuirassé italien Re d'Italia.

  • 27-28 mai 1905 Bataille de Tsushima (mer du Japon). Bataille de destruction remportée par la toute moderne flotte de guerre japonaise sur une escadre de la marine russe.

  • 22 septembre 1914 Le sous-marin allemand U-21 coule le croiseur anglais Pathfinder. Premier succès de l'arme sous-marine de l'histoire.

  • 8 décembre 1914 Bataille des Falkland (Atlantique sud). Victoire de la flotte britannique sur l'escadre allemande de Maximilian von Spee. Neutralisation des croiseurs allemands outre-mer. Dernière grande bataille où les bâtiments sont coulés au canon.

  • 24 janvier 1915 Bataille du Dogger Bank (mer du Nord). Engagement victorieux des croiseurs de bataille anglais de l'amiral Beatty contre 4 croiseurs allemands. Première rencontre entre bâtiments de type dreadnoughts, nouvelle classe de cuirassé monocalibre, armé d'une puissante artillerie, qui avait été conçu pour tirer les leçons de Tsushima. Pour la première fois, le combat d'artillerie s'est livré à grande distance, hors de portée des torpilles.

  • 31 mai-1er juin 1916 Bataille du Jutland (golfe de Skagerrak, mer du Nord). Seule grande bataille navale de la Première Guerre mondiale. Les Britanniques commandés par l'amiral John Jellicoe restent maîtres de la mer, malgré des pertes supérieures. Par bien des aspects – robustesse des bâtiments, précision de tir, entraînement au combat de nuit –, l'affrontement apparaît comme une victoire tactique de la Kriegsmarine, commandée par l'amiral Reinhard Scheer.

  • 11 novembre 1940 Attaque de Tarente, base italienne en Méditerranée. Des avions torpilleurs britanniques de l'Illustrious mettent hors de combat la moitié du corps de bataille italien mouillé dans le port. Une répétition de Pearl Harbor.

  • 28 mars 1941 Bataille du cap Matapan, en Méditerranée. Victoire britannique sur les Italiens qui perdent 3 croiseurs lourds et 2 destroyers contre un avion torpilleur anglais. Ã0chec italien dû à l'absence de porte-avions.

  • 7 décembre 1941 Attaque surprise de Pearl Harbor (océan Pacifique). Parvenus à environ 200 milles au nord d'Oahu (Hawaii), six porte-avions japonais commandés par l'amiral Nagumo lancent 360 avions, en deux vagues, sur la flotte du Pacifique basée à Pearl Harbor. Les Américains perdent 5 cuirassés, 3 croiseurs, 188 avions, 3 400 hommes. Succès japonais incomplet : les 3 porte-avions américains sont en mer. Confirmation des potentialités de l'arme aéronavale.

  • 3-8 mai 1942 Mer de Corail (océan Pacifique). Cette bataille aéronavale entre Américains et Japonais est le premier engagement naval « au-delà de l'horizon », hors de portée de l'artillerie, et fondé uniquement sur l'aviation embarquée. Primauté des porte-avions dans la guerre sur mer. Victoire stratégique américaine sur le Japon qui doit renoncer à débarquer en Nouvelle-Guinée.

  • 3-7 juin 1942 Bataille de Midway (océan Pacifique). Victoire aéronavale américaine des forces de l'amiral Nimitz sur les Japonais, qui perdent 4 porte-avions, un croiseur, 250 avions et 3 500 hommes, y compris des pilotes de l'aéronavale très expérimentés. Un tournant de la guerre du Pacifique.

  • 12-15 novembre 1942 Guadalcanal (océan Pacifique). Bataille d'usure où les flottes japonaise et américaine perdent chacune 24 bâtiments d'un tonnage équivalent. Le Japon est contraint d'adopter une stratégie défensive.

  • 23-25 octobre 1944 Bataille de Leyte. Bataille livrée lors du débarquement des forces américaines du général Mac Ar [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : secrétaire scientifique du Comité pour l'histoire des anciens combattants

Classification

Pour citer l’article

Michèle BATTESTI, « BATAILLES NAVALES - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/batailles-navales-reperes-chronologiques/