ARCHIGRAM GROUPE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Équipe d'architectes anglais constituée, en 1963, afin d'envisager l'urbanisme sous l'angle de la recherche prospective, Archigram fut d'abord une revue, publiée de 1961 à 1974 — neuf numéros et demi. Formé de Warren Chalk, de Dennis Crompton, de Peter Cook, de David Greene, de Michael Webb, de Ron Herron et de Peter Taylor, le groupe publie en 1967 un livre, Archigram, Seven Beyond Architecture, où il expose ses intentions : dépasser les conceptions dominantes en matière d'architecture et de planification des villes. Si l'on fait abstraction de la partie critique remettant en cause toutes les idées reçues pour prôner des attitudes mentales neuves, la proposition pratique se limite à la création d'une cité fondée sur une structure uniforme et continue, destinée à s'étendre à l'infini (Plug-in-City : la Ville-Branchement, 1962-1964, un projet de Peter Cook) ; cette structure spatiale supporterait toutes les installations de l'habitat et les moyens de transport les desservant. Le principe n'est pas nouveau : Le Corbusier avait déjà proposé pour Rio de Janeiro un projet de viaduc regroupant les voies rapides et les immeubles (1929). Quant à l'esprit machiniste qui domine l'ouvrage, c'est une constante des utopies futuristes. L'originalité du texte réside d'une part dans la volonté qu'il exprime de concevoir un ensemble ouvert susceptible de prolongement indéfini, d'autre part dans la synthèse tentée entre les deux tendances principales de l'art actuel par la conjonction d'une composition mécanique dans les structures et d'une imagerie pop art dans le décor.

À sa disparition en 1974, le groupe Archigram a réalisé trois projets achevés en 1973 par Dennis Crompton et Ron Herron : une aire de jeu pour enfants à Milton Keynes, une exposition au Commonwealth Institute de Londres et une piscine pour le chanteur Rod Stewart à Ascot. En 1994, une exposition itinérante (Kunsthalle de Vienne, Musée national d’art contemporain-Centre Georges-Pompidou, Paris, notamment), Archigram, une architecture expérimentale 1961-1974, a présenté les projets futuristes et apocalyptique du groupe.

—  Yves BRUAND

Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art à l'université de Toulouse-Le-Mirail, archiviste-paléographe, docteur ès lettres

Classification


Autres références

«  ARCHIGRAM GROUPE  » est également traité dans :

ARCHITECTURE CONTEMPORAINE - Une architecture plurielle

  • Écrit par 
  • Joseph ABRAM, 
  • Kenneth FRAMPTON, 
  • Jacques SAUTEREAU
  •  • 11 640 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Le néo-productivisme »  : […] Le néo-productivisme, qu'il ne faut confondre ni avec le fonctionnalisme « blanc » du style international, ni avec le productivisme du mouvement constructiviste russe, est né, après la Seconde Guerre mondiale, essentiellement de l'œuvre de trois hommes : Ludwig Mies van der Rohe avec son culte ascétique du beinahe nichts , c'est-à-dire du « presque rien », R. Buckminster Fuller et son principe, n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-contemporaine-une-architecture-plurielle/#i_45825

SOTTSASS ETTORE (1917-2007)

  • Écrit par 
  • Roger-Henri GUERRAND
  •  • 1 246 mots

Dans le chapitre « Un design postmoderniste »  : […] Le design, comme le postmodernisme en architecture, rejetait le dépouillement prôné par le mouvement moderne depuis les années 1920, quand les ennemis de la moindre ornementation faisaient la loi dans les agences. Cette révolte cheminait souterrainement à l'initiative, dans les années 1960, d'un groupe d'étudiants et d'architectes. Ils avaient fondé Archigram , un journal et une association qui se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ettore-sottsass/#i_45825

URBANISME - Théories et réalisations

  • Écrit par 
  • Françoise CHOAY
  •  • 9 915 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Critique de l'urbanisme progressiste. L'urbanisme en question »  : […] Après une phase d'euphorie, le triomphe de l'urbanisme progressiste suscite une critique qui porte d'abord sur ses réalisations, puis sur sa démarche, pour finalement mettre en question le statut de la discipline même. À quelques exceptions près, dont celle de Gaston Bardet, en France, la critique des réalisations naît aux États-Unis, pays le premier touché par cet urbanisme. Elle porte essentiell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urbanisme-theories-et-realisations/#i_45825

UTOPIE

  • Écrit par 
  • Henri DESROCHE, 
  • Joseph GABEL, 
  • Antoine PICON
  •  • 12 030 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Convergences et distances »  : […] L'acte fondateur de l'utopie, sous sa forme moderne, se situe en 1516, date de parution de l'ouvrage éponyme de l'homme politique anglais Thomas More (1478-1535). Avec cette fiction consacrée à la description de l'île et des habitants d'Utopie, More jette les bases de ce qui va devenir très vite un genre littéraire à part entière. Jusqu'à l'aube de l'ère industrielle, l'utopie renvoie à une catégo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/utopie/#i_45825

Pour citer l’article

Yves BRUAND, « ARCHIGRAM GROUPE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupe-archigram/