Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

INNOCENT II, GREGORIO PAPARESCHI (mort en 1143) pape (1130-1143)

À la mort d'Honorius II (1130), les cardinaux ne parviennent pas à se mettre d'accord. La majorité d'entre eux élit le cardinal Pierleoni qui prend le nom d'Anaclet II ; les autres le cardinal Grégoire Papareschi, soutenu par la famille Frangipani, qui devient Innocent II. Il en résulte une grave confusion. Mais, tandis qu'Anaclet n'est soutenu que par le roi de Sicile, Innocent II, grâce à l'appui de saint Bernard, abbé de Clairvaux, est reconnu par la France, puis par l'Allemagne et l'Angleterre. L'empereur Lothaire III conduit une expédition en Italie pour l'installer à Rome et régler avec lui les questions pendantes entre l'Église et l'Empire.

Innocent II se heurte par la suite au roi de France Louis VII à propos de certaines désignations épiscopales et se montre très intransigeant. Il réunit, en 1139, le IIeconcile de Latran, qui promulgue une série de décrets dans l'esprit de la réforme grégorienne.

— Marcel PACAUT

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur d'histoire du Moyen Âge à l'université de Lyon-II-Lumière

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ANACLET II, PIETRO PIERLEONI cardinal (mort en 1138)

    • Écrit par Marcel PACAUT
    • 125 mots

    Personnage cultivé, né à Rome dans une famille de banquiers israélites convertis, le cardinal Pietro Pierleoni obtint, à la mort du pape Honorius II (1130), la majorité des voix du Sacré Collège et prétendit monter sur le trône de saint Pierre sous le nom d'Anaclet II. Une forte minorité élut contre...

  • BERNARD DE CLAIRVAUX (1090-1153)

    • Écrit par Marie-Madeleine DAVY, Marcel PACAUT
    • 2 656 mots
    ...synode à Étampes et y invita Bernard. Ce dernier, après avoir hésité, se rendit à l'invitation et, dans une intervention passionnée, se déclara en faveur d'Innocent II, jugé par lui plus saint, donc plus apte et, de ce fait, certainement élu par le groupe le plus sain (sanior pars) des cardinaux....
  • LOTHAIRE II ou LOTHAIRE III (1075-1137) empereur germanique (1125-1137)

    • Écrit par Anne BEN KHEMIS
    • 339 mots

    Élu roi de Germanie et empereur germanique en 1125, Lothaire de Supplinburg l'emporta sur les héritiers d'Agnès (sœur du dernier empereur, Henri V, mort sans enfants), c'est-à-dire Frédéric de Hohenstaufen, son fils d'un premier mariage, et Léopold de Babenberg, margrave...

Voir aussi