GRAPTOLITHES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Description des ordres

Ordres fixés

Les ordres fixés sont au nombre de cinq :

– Dendroïdes (Cambrien IV - Mississippien XXIV) : ils ont un rhabdosome en forme d'arbuste, souvent réticulé, généralement fixé au substrat. Les trois sortes de thèques existent, groupées en triades. Dictyonema, seul pélagique, est à l'origine des Graptoloïdes.

– Tuboïdes (Trémadoc IX-Silurien XIV) : le rhabdosome peu organisé est composé de fuselli désordonnés. Deux sortes de thèques se groupent en diades : autothèques (élevées au-dessus d'un squelette commun ou thécorhize) et bithèques.

– Crustoïdes (Trémadoc IX) : il y a trois types de thèques, toutes pourvues de stolons noirs (stolon court pour les autothèques, plus long pour les bithèques, encore plus long pour les stolothèques). Ils sont très proches des Ptérobranches.

– Camaroïdes (Trémadoc IX) : chaque autothèque se compose d'un sac (camara) et d'un tube (collum) ; ils sont pourvus d'un stolon noir.

– Stolonoïdes (Trémadoc IX) : c'est un groupe sans tissu fusellaire, dont l'anatomie se réduit à des stolons encroûtants, irrégulièrement divisés.

Ordre pélagique

L'ordre pélagique est celui des Graptoloïdes (Ordovicien X-Dévonien XVII). Ils ont un seul type de thèques. Le rhabdosome est composé de branches non armées chez les Axonolipes dont l'apogée se situe à l'Ordovicien. Un autre groupe, qui persiste au Silurien et au Dévonien inférieur, est celui des Axonophores, dont le rhabdosome possède une armature axiale (virgula).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Dendrograptus

Dendrograptus
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Graptoloïdes

Graptoloïdes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  GRAPTOLITHES  » est également traité dans :

EUROPE - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Pierre RAT
  •  • 10 015 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'Europe du Nord : continents et océans »  : […] Malgré cette mobilité des continents, on parvient à retrouver certains traits de l'organisation géographique, de sorte que l'on peut esquisser un schéma pour la partie nord de l'Europe au Paléozoïque inférieur . Le dispositif paléogéographique s'ordonne autour du noyau précambrien (bouclier balte et plate-forme russe), qui est alors un continent solide, assez stable, définitivement aplani par l'é […] Lire la suite

ORDOVICIEN

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 010 mots
  •  • 1 média

Le terme Ordovicien, formé d'après le nom de la tribu celte des Ordovices, a été créé au xix e  siècle par Charles Lapworth pour désigner une série stratigraphique du nord du pays de Galles. Il représente un des systèmes du Paléozoïque (ère primaire). Situé entre le Cambrien et le Silurien, il s'étend de — 488,3 millions d'années (Ma) à —443,7 Ma, soit une durée de quelque 45 Ma. Jusqu'à la fin […] Lire la suite

SILURIEN

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 014 mots

Le terme silurien, dérivé du nom de la tribu celte des Silures, a été proposé en 1834 par Roderick Murchison pour désigner une série stratigraphique de la Bordure galloise, en Angleterre. Le Silurien représente le système du Paléozoïque (ère primaire) qui est situé entre l'Ordovicien et le Dévonien. Il s'étend de — 443,7 millions d'années (Ma) à — 416 Ma , soit une durée de quelque 28 Ma. C'est l […] Lire la suite

Pour citer l’article

Geneviève TERMIER, Henri TERMIER, « GRAPTOLITHES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 juillet 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/graptolithes/