BUMBRY GRACE (1937- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La mezzo-soprano et soprano américaine Grace Bumbry naît à Saint Louis, dans le Missouri, le 4 janvier 1937. Cette artiste incandescente étudie le chant aux États-Unis, notamment avec Lotte Lehmann, avant de débuter à l'Opéra de Paris en 1960, en Amneris d'Aïda, riche d'un timbre voluptueux appelé à conquérir le monde entier. Première cantatrice de couleur invitée à Bayreuth, elle y fait sensation l'année suivante dans Tannhäuser. La phrase sensuelle de la « Vénus noire », apte à traduire la palpitation amoureuse comme la rage vengeresse, lui confère une ambivalence troublante, laquelle est redoublée par celle d'une tessiture étendue et homogène, aux confins de la voix de soprano dramatique. Ses incarnations verdiennes – outre Amneris, elle chante Eboli (Don Carlo) – embrassent le registre ambigu de Lady Macbeth, qu'elle alterne dans les années 1960 avec Tosca, Carmen ou Salomé. Progressivement, l'artiste se tournera vers le répertoire du grand soprano, incluant le rôle-titre d’Ariane à Naxos de Richard Strauss, l'Abigaille verdienne (Nabucco) et même la Norma bellinienne.

—  Jean CABOURG

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean CABOURG, « BUMBRY GRACE (1937- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/grace-bumbry/