WINBERGH GÖSTA (1943-2002)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le ténor suédois Gösta Winbergh s'illustra pendant près de trente ans sur les principales scènes d'opéra européennes et américaines.

Gösta Winbergh naît le 30 décembre 1943 à Stockholm. Il accomplit des études d'ingénieur, chante à l'occasion dans un groupe de rock, et commence à travailler dans l'entreprise de bâtiments et de travaux publics de son père. À la prestigieuse Académie royale de musique de Stockholm, il étudie avec le ténor Carl-Martin Oehman – qui a compté parmi ses élèves Jussi Björling, Martti Talvela et Nicolai Gedda –, la soprano Hjördis Schymberg et le baryton Erik Saedén. Il entre ensuite, à l'âge de vingt-quatre ans, à l'école de l'Opéra de Stockholm. Il fait ses débuts professionnels en 1972, à Göteborg (Rodolfo dans La Bohème de Puccini). De 1973 à 1980, il sera l'un des ténors principaux de l'Opéra royal de Stockholm. Doté d'une voix de ténor lyrique, Gösta Winbergh débute au festival de Glyndebourne en 1980 (Belmonte, L'Enlèvement au sérail de Mozart), au festival de Salzbourg en 1982 (Jaquino, Fidelio de Beethoven), au Covent Garden de Londres en 1982 (Tito, La clemenza di Tito de Mozart), au Metropolitan Opera de New York en 1983 (Don Ottavio, Don Giovanni de Mozart), à la Scala de Milan en 1985 (Tamino, La Flûte enchantée de Mozart), au Houston Grand Opera en 1988 (Ferrando, Così fan tutte de Mozart). Parmi ses rôles mozartiens, il faut encore mentionner Idomeneo et Mitridate. Il incarne également Admeto (Alceste de Gluck), Pylade (Iphigénie en Tauride de Gluck), Des Grieux (Manon de Massenet) et Sali (A Village Romeo and Juliet de Frederick Delius). En pleine possession de son art, il va exceller, dans les années 1990, dans les rôles de ténor dramatique wagnériens et straussiens : il aborde Lohengrin, Walther von Stolzing (Les Maîtres chanteurs de Nuremberg), Erik (Le Vaisseau fantôme), Tristan et Parsifal, l'Empereur (La Femme sans ombre). Gösta Winbergh meurt le 18 mars 2002, à Vienne.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« WINBERGH GÖSTA - (1943-2002) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gosta-winbergh/