GLACIÈRE, architecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Conservation de la glace dans une glacière type à couverture en coupole

Conservation de la glace dans une glacière type à couverture en coupole
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Coupe des principales formes de glacières connues au XVIIe et au XVIIIe siècle

Coupe des principales formes de glacières connues au XVIIe et au XVIIIe siècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Une histoire ancienne

Les témoignages les plus anciens de l'utilisation de la glace remontent au ve siècle avant J.-C. où en Chine le Che-King, recueil de chansons populaires, mentionne l'existence de glacières. La glace était alors utilisée pour la conservation des aliments et la forme des glacières se rapprochait, semble-t-il, des constructions que nous connaissons en Occident. Cependant, les toutes premières glacières dateraient du IIe millénaire avant notre ère en Mésopotamie où, à défaut de glace, on utilisa de la neige.

La littérature gréco-romaine n'évoque qu'assez tardivement l'utilisation de la glace (Galien, iie siècle après J.-C.). Les glacières antiques sont assez mal connues et les textes s'attachent plus à décrire l'usage que l'on faisait de la glace que les glacières proprement dites. Ces bâtiments assez frustes n'étaient souvent que de simples excavations aménagées dans la terre ou dans des grottes, dans lesquelles la glace ou la neige était enfouie, entourée de matériau isolant, vraisemblablement de la paille.

L'identification des glacières médiévales fait l'objet de controverses entre les archéologues en raison de l'absence de typologie spécifique de ces constructions. Elles sont considérées par certains comme des fosses d'aisance, des dépotoirs, des silos, voire des oubliettes, à défaut de textes attestant l'existence de glacières. Toutefois, on sait par les textes que la glace était utilisée au Moyen Âge pour soigner des malades, dans la tradition des traités de médecine antique (Hippocrate). Les châteaux de Cordès (Puy-de-Dôme), Blandy-les-Tours, Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne) abritent ainsi des fosses maçonnées dont les caractéristiques (cuve enterrée, puisard, couloir d'accès) permettent de penser qu'il s'agit bien de glacières.

Au xvie siècle le commerce à grande échelle de la glace se développe en France et en Espagne. Le nombre de glacières augmente et leur type se fixe suivant les régions, selon des critères climatiques et géologiques (cuves hors du sol en bois dans l'Europe septentrionale, fosses m [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : enseignant-chercheur à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Christophe MORIN, « GLACIÈRE, architecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/glaciere-architecture/