CROCE GIOVANNI (1557 env.-1609)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né vers 1557 à Chioggia, près de Venise, mort le 15 mai 1609 à Venise, le compositeur et chanteur italien Giovanni Croce (surnommé Chiozzotto) est, avec Andrea et Giovanni Gabrieli, l'un des musiciens les plus marquants de l'école vénitienne de son temps. Il manifeste notamment une parfaite maîtrise de la canzonetta et de la comédie madrigalesque.

Élève de Gioseffe Zarlino, qui le fait entrer enfant dans le chœur de la basilique Saint-Marc, Giovanni Croce est ordonné prêtre avant 1585. Vers 1593, il est nommé vice-maître de chapelle de la basilique Saint-Marc, avant d'y devenir maître de chapelle en 1603, à la mort de Baldassare Donato. Bien qu'écrits dans un style conservateur, manifestant l'influence de Palestrina, ses madrigaux et ses canzonettas (publiés en sept volumes, de 1585 à 1607) établissent sa réputation par leur écriture simple et vive ainsi que par leur rythme alerte. Ses comédies madrigalesques manifestent une truculence et un réalisme pittoresque ; la Triaca musicale (1595), sur des textes en dialecte vénitien, est un chef-d'œuvre du genre. Les pièces de musique sacrée de Giovanni Croce (publiées de 1591 à 1627) témoignent d'une évolution du style équilibré de Palestrina vers le style vénitien, plus moderne, de son temps. Croce utilise en effet plusieurs chœurs (technique des cori spezzati) et des voix solistes, ses rythmes instrumentaux deviennent plus vifs, et il esquisse une basse continue dans une partitura du Livre de motets publié en 1594.

La renommée de Giovanni Croce s'étendra jusqu'en Angleterre, où Thomas Morley choisira un de ses madrigaux (Ove tra l'herbe e i fiori, réécrit sous le titre Hard by a Cristall Fountaine) pour son recueil The Triumphs of Oriana (1601).

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« CROCE GIOVANNI (1557 env.-1609) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-croce/