MADRIGALESQUE COMÉDIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Genre musical italien en vogue à la fin du xvie siècle, la comédie madrigalesque, ou madrigal dramatique, est constituée par une suite de pièces vocales – composées soit dans le style du madrigal traditionnel, soit dans celui de formes profanes plus légères –, reliées entre elles, de manière souvent arbitraire, par un semblant d'intrigue ou par un thème commun, sans individualisation musicale des personnages. Ce genre éphémère exercera cependant une grande influence sur la naissance et l'essor de l'opéra. Contrairement à ce dernier, les comédies madrigalesques n'étaient pas représentées sur scène mais chantées au cours de concerts ou de réunions de jeunes gens. Dans L'Amfiparnaso (créé en 1594), Orazio Vecchi – qui emploie comme sous-titre « comedia armonica », et, dans sa préface, parle de « comedia musicale » – déclare que les scènes doivent davantage atteindre l'esprit par l'oreille que par les yeux. Ces pièces, légères et humoristiques, empruntaient souvent leurs sujets à des situations de la vie quotidienne, comme dans Il cicalamento delle donne al bucato (« Le Caquet des femmes au lavoir », publié en 1567) d'Alessandro Striggio.

Les comédies madrigalesques caricaturaient les étrangers et les corps de métier, et parodiaient parfois de célèbres madrigaux. L'Amfiparnaso, comédie de masques en un prologue et trois actes, comporte des personnages typiques de la commedia dell'arte. Parmi les plus célèbres auteurs de comédies madrigalesques, citons encore Giovanni Croce (Triaca musicale, 1595) et Adriano Banchieri (La pazzia senile, 1598 ; Il festino nella sera del giovedí grasso avanti cena, 1608).

—  Universalis

Classification

Autres références

«  MADRIGALESQUE COMÉDIE  » est également traité dans :

BANCHIERI ADRIANO (1568-1634)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 438 mots

Compositeur et théoricien de la musique italien né le 3 septembre 1568 à Bologne, dans les États pontificaux, mort en 1634 à Bologne, Adriano Banchieri est, après Orazio Vecchi, le deuxième plus grand compositeur de comédies madrigalesques, suites de madrigaux sans intrigue véritable qui suggèrent plus qu'ils ne narrent une action dont les détails sont laissés à l'interprétation des chanteurs et […] Lire la suite

Pour citer l’article

« MADRIGALESQUE COMÉDIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie-madrigalesque/