O'KEEFFE GEORGIA (1887-1986)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le travail de Georgia O'Keeffe témoigne du courant figuratif américain dont les éléments de composition — cadrage, traitement des détails — empruntent plus aux procédés photographiques qu'aux modèles naturels. « On peint à partir de son sujet, et non de ce qu'on voit » [directement], soulignait l'artiste elle-même.

Née le 15 novembre 1887 à Sun Prairie (État du Wisconsin), Georgia O'Keeffe a suivi l'enseignement de l'Art Institute de Chicago (1905-1906), puis, à l'Art Students League de New York, les cours du peintre Arthur Wesley Dow, très marqué par l'œuvre de Gauguin. Les premières aquarelles de Georgia O'Keeffe, exécutées vers 1915, en tirent la leçon : leurs formes simples, leurs couleurs vives attirent l'attention du photographe Alfred Stieglitz, qui lui offre la possibilité d'exposer dans sa galerie « 291 », lieu de rendez-vous de l’avant-garde new-yorkaise. O'Keeffe et Stieglitz se marient en 1924 et, jusqu'à la mort de ce dernier, en 1946, elle apparaîtra sur plus de cinq cents tirages photographiques.

Après une période abstraite, O'Keeffe revient à des œuvres figuratives et s'engage dans deux séries importantes, des fleurs, saisies en très gros plan, qui remplissent la surface picturale et en accusent la bidimensionnalité, et les gratte-ciel new-yorkais (New York Night, 1929). Chaque motif est détaché de son contexte (Black Iris, 1926, ; Lake George Window, 1929). Depuis 1929, O'Keeffe séjournait régulièrement dans l'État du Nouveau-Mexique. Elle s'y établit définitivement en 1949 et y peint des représentations très simplifiées d'éléments marquants du désert : rochers, ossements (Pelvis with Moon, 1943), croix (Black Cross, 1929).

En 1976, elle signe son autobiographie et participe à l’élaboration d’un film consacré à sa vie et son art, Georgia O’Keeffe (1977). Elle meurt le le 6 mars 1986 à Santa Fe.

—  Élisabeth LEBOVICI

Écrit par :

Classification


Autres références

«  O'KEEFFE GEORGIA (1887-1986)  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

  • Écrit par 
  • François BRUNET, 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 13 474 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Le premier modernisme »  : […] De ce point de vue, l'introduction du modèle avant-gardiste du modernisme à partir des premières expositions américaines des impressionnistes français, au milieu des années 1880, va avoir un effet paradoxal, quoique déterminant. Il impose en effet, comme condition de reconnaissance internationale, l'affirmation des spécificités – aussi bien celle d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-les-arts-plastiques/#i_93051

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 12 008 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'architecture coloniale espagnole »  : […] Si l'on excepte le patrimoine architectural construit par les Indiens, les premières réalisations sont celles des colons espagnols. Ceux-ci ont adopté certaines techniques locales et les ont associées à des savoir-faire et à des modèles venus de la métropole. L'architecture coloniale espagnole doit son originalité et sa force à cette synthèse, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-l-architecture/#i_93051

STIEGLITZ ALFRED (1864-1946)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 1 471 mots

Dans le chapitre « Une vision esthétique et documentaire »  : […] Au cours de cette période, la plus socialement brillante, Stieglitz réalise une série de portraits d'artistes et de personnalités parmi lesquels on retiendra ceux de Pablo Picasso, Charles Demuth, Sherwood Anderson et Dorothy Norman. Il adhère en même temps à la Straight Photography prônée par Paul Strand et Charles Sheeler et selon laquelle le pi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-stieglitz/#i_93051

Pour citer l’article

Élisabeth LEBOVICI, « O'KEEFFE GEORGIA - (1887-1986) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/georgia-o-keeffe/