HARTLEY MARSDEN (1877-1943)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre américain, né le 4 janvier 1877 à Lewiston (Maine), mort le 2 septembre 1943 à Ellsworth (Maine).

Après des études à la Cleveland School of Art, Marsden Hartley part pour New York étudier à la Chase School et à la National School of Design. Il retourne dans le Maine en 1900. Pendant près de dix ans, il passe l'été dans le Maine et l'hiver à New York. En 1909, Alfred Stieglitz organise dans sa galerie 291 de la Cinquième Avenue une exposition personnelle de Marsden Hartley où il montre ses paysages de la Nouvelle-Angleterre.

Stieglitz continue d'exposer l'œuvre de Marsden Hartley jusqu'à la Première Guerre mondiale. En 1912-1913, Hartley fait son premier voyage en Europe, où il admire les œuvres des cubistes. En 1914, il commence une série de peintures abstraites, avec des formes aux contours très nets et des couleurs vives. Au début de la guerre, il est à Berlin et à Dresde. Entre 1915 et 1933, il parcourt l'Europe et les États-Unis. En 1932, il séjourne au Mexique et peint une série remarquable sur le volcan Popocatepetl.

Marsden Hartley passe les dix dernières années de sa vie entre New York et le Maine. Après ses nombreux voyages qui lui ont permis d'entrer en contact avec les différents mouvements artistiques de son époque, Hartley a trouvé un expressionnisme original et très personnel qui donne toute sa mesure dans les peintures des paysages austères et tourmentés du Maine, comme Mount Katahdin, Autumn, No. 1 (vers 1941-1942, University of Nebraska Art Galleries, Lincoln).

—  Universalis

Classification

Autres références

«  HARTLEY MARSDEN (1877-1943)  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

  • Écrit par 
  • François BRUNET, 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 13 475 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Le premier modernisme »  : […] De ce point de vue, l'introduction du modèle avant-gardiste du modernisme à partir des premières expositions américaines des impressionnistes français, au milieu des années 1880, va avoir un effet paradoxal, quoique déterminant. Il impose en effet, comme condition de reconnaissance internationale, l'affirmation des spécificités – aussi bien celle du médium que celle de l'individualité du créateur, […] Lire la suite

Pour citer l’article

« HARTLEY MARSDEN - (1877-1943) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/marsden-hartley/