CANDILIS GEORGES (1913-1995)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

D'origine grecque, né à Bakou, l'architecte français Georges Candilis a fait ses études à l'École polytechnique nationale d'Athènes avant de travailler, dès 1946, chez Le Corbusier, sur le projet d'unité d'habitation de Marseille, dont il dirigea le chantier avec l'architecte américain Shadrach Woods (1923-1973). En 1951, Candilis et Woods vont diriger le bureau africain de l'Atbat (Ateliers des bâtisseurs), structure créée par Le Corbusier, Vladimir Bodiansky et André Wogensky. À son retour en France, Candilis rencontre à l'Atbat l'architecte yougoslave Alexis Josic (né en 1921).

L'aventure de l'équipe Candilis-Josic-Woods commence en 1954. Il serait vain de vouloir départager les mérites respectifs des membres d'une équipe aussi soudée. Il revient cependant à Candilis d'avoir créé cette équipe, de lui avoir apporté sa fougue, sa générosité, son sens du combat.

Nourris du mouvement moderne, Candilis-Josic-Woods vont, en une dizaine d'années, proposer une réflexion architecturale absolument nouvelle, centrée sur l'habitat ; réflexion assez différente de celle de Le Corbusier (toujours à la recherche de la belle forme), plus proche des recherches sur l'habitat minimal menées par les architectes allemands des années 1920. Sans doute est-ce à cause de la nature des programmes proposés à l'agence, depuis l'habitat musulman jusqu'à la résorption des bidonvilles pour le concours de Lima (Pérou), en passant par les réalisations très nombreuses de l'opération Million en France, que la question de l'habitat est en effet abordée de manière a-esthétique, la priorité étant donnée à l'organisation du plan. Rationalisme subtil pourtant, distinguant, à la manière de Louis Kahn (espace servant/espace servi), des fonctions précises (accès, rangements, bains, etc.) qui exigent à la fois des solutions précises et des fonctions moins déterminées pour lesquelles la notion d'adaptabilité dans le temps doit être mise en œuvre.

Mais le rationalisme et l'organisation du plan, d'abord exprimés sous forme de modèles abstraits, sont ensuite confronté [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : architecte D.P.L.G., urbaniste de l'État, professeur d'architecture à l'université de Paris-Tolbiac

Classification


Autres références

«  CANDILIS GEORGES (1913-1995)  » est également traité dans :

INDUSTRIALISATION DE L'ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Bernard HAMBURGER
  •  • 2 489 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Modèles et combinatoire d'objets standardisés »  : […] Cette conception de la standardisation appliquée aux logements apparut toutefois à une nouvelle génération d'architectes comme trop simpliste. Vers les années 1960, le groupe Team X, avec en particulier Candilis et Van Eyck, aborde d'une façon nouvelle le problème de la standardisation. Préoccupés de la libre articulation des espaces construits et de leur évolutivité, ces architectes ne considère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/industrialisation-de-l-architecture/#i_43804

LOGEMENTS COLLECTIFS DE L'APRÈS-GUERRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 811 mots

1947-1952 Unité d'habitation, Marseille, Le Corbusier (1887-1965). Grâce à l'appui du ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme, Le Corbusier peut, pour la première fois, mettre à l'épreuve son projet de « Cité radieuse » imaginé avant-guerre. Ce bâtiment, posé sur pilotis, accueille environ 400 logements de 23 types différents, desservis à chaque étage par une r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/logements-collectifs-de-l-apres-guerre-reperes-chronologiques/#i_43804

TEAM TEN

  • Écrit par 
  • Christian de PORTZAMPARC
  •  • 1 267 mots

En 1954, au X e Congrès international d'architecture moderne (C.I.A.M.), quelques architectes européens s'aperçoivent qu'ils ressentent le même malaise : ils voient l'esprit de l'architecture moderne, l'« esprit nouveau » de Le Corbusier, se figer un peu partout dans l'application aveugle de principes schématiques. La charte d'Athènes cautionne une reconstruction sans rec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/team-ten/#i_43804

URBANISME - L'urbanisme en France au XXe siècle

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 10 183 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Construire près des villes : les Z.U.P. »  : […] Généralement trop éloignés des villes anciennes, les grands ensembles souffrent rapidement de cette séparation. Par décret du 31 décembre 1958 sont alors créées les Z.U.P. (zones à urbaniser par priorité) ; celles-ci doivent être implantées à la périphérie immédiate des villes de plus de 10 000 habitants, de manière à rendre possible une « greffe » entre anciens et nouveaux quartiers. Cependant, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urbanisme-l-urbanisme-en-france-au-xxe-siecle/#i_43804

Pour citer l’article

Pierre GRANVEAUD, « CANDILIS GEORGES - (1913-1995) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-candilis/