COUTHON GEORGES AUGUSTE (1755-1794)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils d'un notaire, Couthon devient avocat à Riom, mais il est atteint d'une paralysie des jambes dès 1788. Président du tribunal de district de Clermont-Ferrand en décembre 1790, il est élu à la Législative en 1791, siège à l'extrême gauche et se prononce contre la cour. Il demande de déclarer Monsieur, frère du roi, déchu de ses droits à la régence, s'élève avec force contre le veto du roi face aux mesures décrétées par la Législative et propose la suppression de la garde constitutionnelle du roi. Ami inséparable de Robespierre, dont il partage les vues politiques et sociales, il est réélu à la Convention, se montre assez modéré dans les débuts, puis il entre le 10 juillet 1793 au Comité de salut public, où il est très écouté. Représentant en mission chargé de rétablir l'ordre républicain à Lyon, en compagnie de Fouché et de Collot d'Herbois, il refuse d'appliquer le décret qui ordonne de raser la ville et il est accusé d'être trop modéré. C'est alors qu'il rédige la plus sévère des lois terroristes : celle du 22 prairial (10 juin 1794) qui réorganise le Tribunal révolutionnaire et supprime défenseurs et témoins. Les 8, 9, 10 thermidor, il partage le sort des robespierristes et monte le premier à l'échafaud.

—  Roger DUFRAISSE

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, maître assistant à l'université de Caen

Classification


Autres références

«  COUTHON GEORGES AUGUSTE (1755-1794)  » est également traité dans :

CODIFICATION

  • Écrit par 
  • Guy BRAIBANT
  •  • 6 892 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La grande œuvre codificatrice de la Révolution et de l'Empire »  : […] Le mérite des grands codes français du début du xix e siècle est communément attribué au régime impérial et à Napoléon lui-même ; mais ces codes sont aussi, dans une large mesure, le résultat de travaux entamés dès le début de la Révolution. La loi du 16 août 1790 sur l'organisation judiciaire dispose que « les lois civiles seront revues et réformées par les législateurs et [qu'] il sera fait un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/codification/#i_41271

PRAIRIAL AN II LOI DU 22 (1794)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 351 mots

La loi du 22 prairial an II (10 juin 1794) est restée célèbre dans l'histoire de la Révolution française pour avoir porté la Terreur à son apogée. Deux jours après la fête de l'Être suprême qui a consacré la domination de Robespierre et laissé croire qu'il allait fermer « l'abîme de la Révolution », Couthon fait voter par la Convention une loi qui renforce le système terroriste. Déjà un décret du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loi-du-22-prairial-an-ii/#i_41271

THERMIDOR AN II JOURNÉE DU 9 (27 juill. 1794)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 801 mots

À l'inverse des journées révolutionnaires du 10 août 1792 ou du 2 juin 1793, le peuple n'eut aucune part dans la journée du 9 thermidor qui vit la chute de Robespierre. On a pu dire que le 9-Thermidor correspondait à un simple changement de majorité parlementaire. Robespierre a succombé en effet devant une coalition hétéroclite qui comprenait d'anciens représentants en mission rappelés en raison d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/journee-du-thermidor-an-ii/#i_41271

Pour citer l’article

Roger DUFRAISSE, « COUTHON GEORGES AUGUSTE - (1755-1794) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-auguste-couthon/