SAND GEORGE (1804-1876)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Naissance de George Sand

Premier roman en collaboration avec son amant Jules Sandeau : Rose et Blanche, maladroit mais intéressant début. Les suivants, elle les signera seule, du pseudonyme George Sand : c'est Indiana (1832), qu'une rumeur admirative accueille, Valentine (1832), dont les descriptions enchantent Chateaubriand. George Sand fait bien froncer quelques sourcils, car elle se pose en défenseur de la femme, plaide pour le droit à la passion, attaque le mariage et la société opprimante. Mais, dans l'ensemble, la critique est très favorable, vantant le style, le don d'observation, l'analyse psychologique. Sainte-Beuve remarque le premier un souci de réalisme qui place les personnages dans « un monde vrai, vivant, nôtre ». Ainsi commence une carrière féconde de romancière.

Dans le cadre beaucoup trop restreint qui nous est imposé, il n'est possible, ni de donner un résumé autre que squelettique d'une vie très remplie, ni de faire le tour d'une production gigantesque (soixante-dix romans, cinquante volumes d'œuvres diverses). Nous devons nous contenter de pointer quelques sommets de la biographie et de l'œuvre. L'année 1833 marque à la fois l'apparition de Lélia, qui s'attache pour toujours au nom de l'auteur, œuvre étrange, lyrique à la fois et philosophique, roman-poème, « la pensée du siècle sur lui-même, la plainte d'une société à l'agonie » (G. Planche), qui déchaîne l'admiration des uns, l'invective des autres ; l'entrée de Sand à la Revue des Deux Mondes, à laquelle elle va collaborer assidûment ; la liaison mouvementée avec Musset, leur départ pour le très fameux voyage de Venise, tant de fois romancé, raconté, commenté, qui fera date dans l'histoire du romantisme, et d'où Sand ramène trois romans et les plus belles Lettres d'un voyageur, et Musset un cœur en écharpe.

L'heureux rival du poète, Pagello, n'a été qu'un intermède. Son successeur, le fougueux avocat républicain Michel de Bourges, voit déjà son règne s'achever lorsque paraît en 1837, année féconde, Maupat, roman [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

George Sand

George Sand
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

George Sand

George Sand
Crédits : A. Dagli Orti/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  SAND GEORGE (1804-1876)  » est également traité dans :

INDIANA (G. Sand) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anouchka VASAK
  •  • 1 122 mots
  •  • 1 média

L'histoire littéraire classe volontiers Indiana dans une première période de la production romanesque de George Sand, le « romantisme sentimental ». Il est vrai que l'on peut opposer, non sans schématisme, de part et d'autre de l'engagement socialiste de George Sand, les romans de jeunesse, « […] Lire la suite

CHOPIN FRÉDÉRIC

  • Écrit par 
  • Jean VIGUÉ
  •  • 2 698 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'hôte de France »  : […] Le 1 er  novembre 1830, il quitte la Pologne pour un nouveau voyage d'étude qui doit le conduire jusqu'à Paris. C'est le véritable voyage d'adieu. Il avait emporté dans ses malles tout son bagage musical : les deux Concertos , quatorze Polonaises , vingt Mazurkas , neuf Valses , huit Nocturnes et les premières études de l'opus 10 qu'il intitulait Exercices . C'est à Stuttgart qu'il apprend l'éche […] Lire la suite

CHOPIN FRÉDÉRIC - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 377 mots
  •  • 7 médias

1 er  mars 1810 De père français et de mère polonaise, Frédéric François (Fryderyk Franciszek) Chopin naît à Zelazowa Wola, près de Varsovie. 17 mars 1830 Chopin crée à Varsovie son Deuxième Concerto pour piano , en fa mineur, opus 21. 11 octobre 1830 Chopin crée à Varsovie son Premier Concerto pour piano , en mi mineur, opus 11 . 1 er  novembre 1830 Chopin part pour Vienne ; il ne reverra j […] Lire la suite

JEUNESSE LITTÉRATURE POUR LA

  • Écrit par 
  • Jean PERROT
  •  • 7 694 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les pouvoirs de l'illustration : du conte au documentaire »  : […] Les effets du développement de la caricature et de l'image des années 1830 furent décisifs. P.-J. Hetzel publia en 1841-1842 Scènes de la vie publique et privée des animaux , visions caricaturales avec des illustrations de Grandville, célèbre déjà pour d'autres ouvrages illustrés. Alfred de Musset y publia de son côté Histoire d'un merle blanc , et Balzac Les Amours de deux bêtes , Peines de cœur […] Lire la suite

FRANÇAISE LITTÉRATURE, XIXe s.

  • Écrit par 
  • Marie-Ève THÉRENTY
  •  • 7 788 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le roman de la démocratie »  : […] Albert Thibaudet a écrit que le roman était « le genre triomphateur du xix e  siècle ». Peu légitime à l’orée du siècle parce qu’il touchait principalement un public de lectrices séduites par le rocambolesque et le sentimental, il connaît plus de succès qu’aucun autre genre auprès du public qui se constitue durant le siècle. En 1858, pour la première fois, un romancier, Jules Sandeau, entre à l’Ac […] Lire la suite

MUSSET ALFRED DE (1810-1857)

  • Écrit par 
  • Jean THOMAS
  •  • 2 449 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le Poète déchu »  : […] Musset n'avait pas trente ans qu'il portait déjà les marques d'un épuisement physique et moral. On en a donné pour cause l'abus précoce du vin et des femmes ; il faut, de toute évidence, y voir encore l'effet d'une névrose, dont George Sand , dans Elle et Lui (1859) – récit de leurs amours légendaires –, décrit dans le détail les symptômes. Un peu avant d'entrer dans sa trentième année, Musset éb […] Lire la suite

SANDEAU LÉONARD SILVAIN JULIEN dit JULES (1811-1883)

  • Écrit par 
  • Patrice DUBOC
  •  • 675 mots

Né à Aubusson en 1811. En 1818, ses parents s'installent à La Châtre et l'inscrivent en 1825 au lycée de Bourges, qu'il quittera pour Paris en 1828. Là, il fréquente les milieux artistes et bohèmes, et se montre « aimable et léger comme le colibri des savanes parfumées » (George Sand, 1 er déc. 1830). C'est chez lui que la baronne Dudevant vient se réfugier en 1831 : de leur collaboration naîtro […] Lire la suite

Pour citer l’article

Georges LUBIN, « SAND GEORGE - (1804-1876) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/george-sand/