GABELLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De tous les impôts de l'Ancien Régime, la gabelle (impôt sur le sel) a été le plus honni. Mise au point par Philippe VI (ordonnances de 1341 et de 1343), elle ne cessa d'être perfectionnée jusqu'à la Révolution, qui l'abolit.

Le sel, denrée indispensable, était produit en un nombre limité d'endroits : le Cotentin, Brouage, les côtes charentaises, le littoral languedocien, l'Est (mines). Cette diversité dans l'approvisionnement, jointe aux difficultés des transports et aux différentes coutumes et franchises de provinces incorporées au royaume à des époques et à des conditions variables, eut pour résultat de partager la France en six circonscriptions où le prix de la livre de sel (488 g) allait, vers 1780, d'un denier à treize sols (156 deniers).

C'est ainsi que, dans les provinces frontalières du Nord et du Sud-Ouest ainsi qu'en Bretagne, la gabelle n'existait pas. Très faible dans le Cotentin, elle y était en fait un prélèvement de 25 p. 100 sur les producteurs, les 75 p. 100 restants faisant l'objet d'un commerce libre (régime du « quart-bouillon »). Il y avait aussi les pays rédimés (une partie du centre et du centre-ouest du royaume), où l'impôt était léger, de même que dans les « pays de salines » (Franche-Comté, Lorraine et Alsace). En revanche, dans les régions de « petite gabelle » (sud de la France), l'impôt était beaucoup plus lourd. C'est cependant dans le Bassin parisien qu'il était le plus pesant. Outre un prix excessif, il fallait supporter le temps passé à aller acheter le sel dans des « greniers à sel » souvent lointains et mal gérés, et acheter au moins, sous peine d'amende, une quantité minimale (sauf pour les pauvres).

La disparité des régimes de gabelle entraînait évidemment une contrebande universelle et, à tous les sens du terme, populaire. Malgré la férocité des gabelous chargés de réprimer cette contrebande, les faux sauniers (vendeurs de « faux » sel) ne disparurent qu'avec la gabelle.

—  Françoise MOYEN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  GABELLE  » est également traité dans :

CAPÉTIENS (987-1498)

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 8 058 mots

Dans le chapitre « L'action de la monarchie »  : […] Le premier problème qui se pose de façon urgente aux Capétiens après 1314, c'est celui de trouver de l'argent pour subvenir à un train royal de plus en plus fastueux, pour rémunérer fonctionnaires et soldats, de plus en plus nombreux. Entre 1332 et 1344, les recettes royales augmentent de 158 000 livres et les dépenses de 440 000 livres. Pour faire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capetiens/#i_10268

FERMIERS GÉNÉRAUX

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 2 567 mots

Dans le chapitre « Fermes et fermiers, traitants et partisans avant 1680 »  : […] L'explication de l'affermage des impôts réside dans l'histoire même de la monarchie française. L'incapacité d'admettre la légitimité de l'impôt, inhérente à la mentalité du Moyen Âge français, a provoqué la mise en place d'une fiscalité directe à la fois fragmentaire, hypocrite et toujours en retard sur les besoins. Il était commode de disposer à d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fermiers-generaux/#i_10268

FRANCE (Histoire et institutions) - L'État monarchique

  • Écrit par 
  • Jehan de MALAFOSSE
  •  • 7 583 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les finances »  : […] Les finances demeurent le point faible de l'administration royale. Ce ne sont plus seulement le conservatisme et le respect excessif de la coutume qui sont en cause, mais un empirisme déconcertant qui fait créer des recettes au fur et à mesure des besoins, ce qui engendre anarchie et surcroît de complexité. L'absence de budget, le recours à l'empru […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-l-etat-monarchique/#i_10268

IMPÔT - Histoire de l'impôt

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MAITROT
  • , Universalis
  •  • 13 947 mots

Dans le chapitre « La fiscalité de l'Ancien Régime »  : […] Le système fiscal de la monarchie française n'était pas le fruit d'un plan d'ensemble, il était fait de pièces et d'éléments divers, constitués au cours des âges au gré des événements. Les défauts de ce système, notamment sa lourdeur et son injustice, ont fait de son abolition l'un des buts de la Révolution. Taille, capitation et vingtième constit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impot-histoire-de-l-impot/#i_10268

NU-PIEDS RÉVOLTE DES (1639-1640)

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 424 mots

Une des nombreuses « émotions » qui troublent la période 1623-1648. La révolte des Nu-Pieds, soulèvement populaire de Normandie, est à la fois rurale et citadine ; elle fut châtiée par une expédition punitive du chancelier Séguier en personne. Dans l'Avranchin en 1639, le bruit s'était répandu que le gouvernement allait interdire le sel blanc et ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolte-des-nu-pieds/#i_10268

PHILIPPE VI DE VALOIS (1293-1350) roi de France (1328-1350)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 596 mots

Roi de France (1328-1350), né en 1293, mort le 22 août 1350 près de Paris. Fils aîné de Charles de Valois, Philippe est le cousin des frères Louis X le Hutin, Philippe V le Long et Charles IV le Bel, fils de Philippe IV le Bel, derniers représentants des Capétiens directs. À la mort de Charles IV en 1328, Philippe, confronté à l'opposition des pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-vi-de-valois/#i_10268

SEL

  • Écrit par 
  • Jean Claude HOCQUET
  •  • 11 192 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'État, le monopole et l'impôt du sel »  : […] Le cycle économique du sel a été organisé de multiples façons : le prélèvement se présente tantôt comme plus-value et profit commercial, tantôt comme impôt. Entre un régime libre sans impôt ni taxe et un monopole intégral où toutes les tâches, à chaque moment du cycle, sont accomplies par des agents de l'État, toutes les nuances sont possibles. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sel/#i_10268

Pour citer l’article

Françoise MOYEN, « GABELLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabelle/