FRÉDÉRIC IV (1671-1730) roi de Danemark et de Norvège (1699-1730)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils de Christian V et de Charlotte-Amélie de Hesse-Cassel, ayant succédé à son père, Frédéric IV se ligue avec le tsar Pierre Ier et l'Électeur Auguste de Saxe contre le roi de Suède Charles XII, mais il est bientôt contraint de conclure la paix de Travendal (août 1700) reconnaissant la souveraineté du duc de Holstein-Gottorp sur le Slesvig. Après Poltava, il tente sans succès de reprendre la Scanie (1709-1710), mais occupe Stralsund (1715). La mort de Charles XII, en Norvège, lui permet au traité de Frederiksborg (juillet 1720) d'obtenir du duché de Holstein la cession de la partie sud du Slesvig, avec l'Eider pour frontière du Danemark. La Suède renonce à l'exemption des droits du Sund et rachète le Bohus et Marstrand occupés par les Danois.

S'il abolit le servage (vornedskab) sur ses domaines (1702), le domicile forcé pour la cavalerie territoriale et la dépression agricole aggraveront le sort des paysans danois et de ceux des duchés, tandis que les fermiers norvégiens accèdent à la propriété par la vente des terres de la Couronne. L'évangélisation du Groenland par Egede est soutenue (1721-1736), des missions sont fondées à Tranquebar et en Laponie, combinées avec des entreprises mercantilistes (compagnie groenlandaise de 1723). La maison des orphelins, l'école des cadets de Copenhague sont fondées, ainsi que deux cent quarante écoles primaires. Copenhague, incendiée en 1728, est rebâtie par des artistes italiens et dotée de monopoles commerciaux.

—  Claude NORDMANN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  FRÉDÉRIC IV (1671-1730) roi de Danemark et de Norvège (1699-1730)  » est également traité dans :

DANEMARK

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Frederik Julius BILLESKOV-JANSEN, 
  • Jean Maurice BIZIÈRE, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  • , Universalis
  •  • 19 538 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La réorganisation du pays »  : […] Aussi, à sa mort, l'aristocratie força-t-elle le nouveau roi Frédéric III (1648-1670) à signer une charte limitant les pouvoirs royaux et consolidant les privilèges nobiliaires. Cependant, la baisse des prix entraînait un déclin économique et l'endettement de gentilshommes à l'égard des marchands, incapables cependant d'acquérir des terres nobles en remboursement. En 1657, le Danemark crut pouvoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danemark/#i_16869

Pour citer l’article

Claude NORDMANN, « FRÉDÉRIC IV (1671-1730) - roi de Danemark et de Norvège (1699-1730) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-iv/